Job étudiant à Nantes : conducteur de tramway

Hugo, étudiant en BTS de notariat, aux manettes de son tramway / © Pierre-Erik Cally
Hugo, étudiant en BTS de notariat, aux manettes de son tramway / © Pierre-Erik Cally

Si vous prenez la ligne 3 du tram à Nantes, le samedi ou pendant les vacances vous remarquerez des conducteurs inhabituels.
Ce sont des étudiants fraîchement recrutés par la société qui gère les transports en commun dans l'agglomération, la SEMITAN. 

Par Eleonore Duplay

C'est nouveau 8 étudiants viennent renforcer les quelques 1200 conducteurs de la Semitan à Nantes.
 
Le reportage de Pierre-Erik Cally et Dominique Le Mée


En contrat sur 3 ans ils assurent 35 samedis par an et les vacances scolaires. Ils sont donc parfois très jeunes, ce qui peut surprendre. Hugo Erdoncin est l'une de ces nouvelles recrues, et il a bien conscience de l'effet qu'il provoque : "Ça m'est déjà arrivé de descendre de mon tramway, et qu'on me regarde avec de l'étonnement, en mode : c'est lui le conducteur??? Même ma famille et mes amis, quand je leur disais que j'allais conduire des tramways, ils me disaient : non, c'est pas possible, tu es trop jeune. Et c'est vrai que c'est assez rigolo."


4 semaines de formation


Pour cela les candidats au pilotage de tram ont simplement envoyé leur candidature et une fois retenus 4 semaines de formation les attendaient. Une formation que nous détaille Dominique Lebastard, de la Semitan "3 semaines d'exercices pratiques, d'apport de notions et de connaissances. Et puis une semaine complète de conduite accompagnée, exactement comme en voiture." 
 

Un véhicule à 2 millions d'euros


Mais être aux commandes d'un véhicule qui vaut 2 millions d'euros et transporter jusqu'à 200 passagers ce n'est pas anodin…
Apolline Laurent, 20 ans, est étudiante en géologie confirme une petite appréhension : "Oui, on a la responsabilité du matériel, du tramway, et des gens derrière nous."

Quant au salaire, payé sur la base du smic et étalé sur l'année, il assure 600 euros par mois. Un bon job d'étudiant et une entrée plutôt originale dans la vie active. 
   
 

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus