L'actrice Noémie Merlant, César 2023 pour un second rôle dans "L'innocent", en visite dans son ancien lycée de Rezé

Noémie Merlant, découverte en 2019 dans "La jeune fille en feu", et césar de la meilleure actrice dans un second rôle en 2023 pour son interprétation de Clémence dans "L'innocent", de Louis Garrel, était ce vendredi de retour pour une petite rencontre avec les lycéens dans son ancien établissement Notre Dame, à Rezé.

C'est dans le cadre de l'opération "Un artiste à l'école", dont c'est la 12ème édition, que l'actrice Noémie Merlant a rencontré des élèves du lycée Notre Dame à Rezé, près de Nantes.

La comédienne, auréolée de son César de meilleure second rôle pour sa prestation dans "L'Innocent", a joué le jeu pendant deux heures des questions-réponses avec une centaine de lycéens.

Très émue de revenir à Rezé

"Je ne me souviens pas de ce rouge" s'étonne Noémie Merlant en arrivant devant le cinéma Saint-Paul de Rezé, où la rencontre avec les lycéens doit se poursuivre.

L'ex-élève du lycée Notre Dame vient de déjeuner avec les lycéens puis a déambulé dans l'établissement où elle a retrouvé son professeur d'économie et celui d'arts plastiques "mes deux matières préférées" dit-elle, avant de rejoindre le cinéma Saint-Paul dont la façade, repeinte, ne lui avait pas laissé ce souvenir. "J'adore !" dit-elle.

Puis la comédienne entre dans la salle et prend place sur les marches rouges, devant l'écran, assise face aux lycéens qui ont préparé cette rencontre.

"Bonsoir, heu bonjour, je ne sais plus quelle heure il est, avoue la jeune femme aux lycéens, sans doute épuisée par un planning exigeant d'espoir du cinéma français. Je suis ravie d'être là. Je suis très très émue, je viens de revoir mon lycée. J'étais au collège Saint-Paul et au lycée Notre Dame."

"Je suis partie à Paris juste après le bac, à 17 ans."

Et la voilà qui se présente, donne son âge, comme si son public ne savait pas à qui il a affaire.

"J'ai 35 ans, donc ça fait un peu moins de 20 ans que je ne suis pas venue ici. Je suis partie à Paris juste après le bac, à 17 ans."

Noémie Merlant évoque ses débuts parisiens avec le cours Florent, puis donne rapidement la parole aux lycéens pour des questions qui vont s'enchaîner pendant deux heures et au cours desquelles elle évoquera sa nostalgie de sa période au lycée, son travail de comédienne, les équipes de tournage, le montage, tous les métiers qui font cet univers.

"Je n'avais pas les armes pour me défendre"

Y compris, les questions les plus sensibles :"Je suis vachement concernée par le féminisme, dit-elle. C'est quelque chose qui m'importe beaucoup. A votre âge, quand j'ai commencé le métier, on ne nous informait pas sur les risques en tant que jeune femme ou jeune homme aussi. Je n'avais pas spécialement les armes pour savoir comment me défendre."

Un échange avec les lycées que l'actrice dit avoir apprécié. "Des questions pertinentes, intéressantes, pleines de vie, d'envie, de curiosité" déclare Noémie Merlant qui avoue son émotion de revenir dans ce lieu où elle dit avoir eu ses premières émotions cinématographiques.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv