• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Loi Blanquer : vos questions et les réponses du recteur de l'académie de Nantes

Manifestation des enseignants à Nantes samedi 30 mars 2019 / © Céline Dupeyrat
Manifestation des enseignants à Nantes samedi 30 mars 2019 / © Céline Dupeyrat

Le projet de loi du ministre Jean-Michel Blanquer fait toujours autant réagir. Nous soumettons à son représentant dans la région, le recteur de l'académie de Nantes William Marois, une série de questions posées par des enseignants et un parent d'élève.

Par CA et JML

Nous avons tendu notre micro à des enseignants et des parents d'élèves lors de la dernière manifestation contre le projet de loi Blanquer organisée ce samedi à Nantes. Nous avons aussi suivi le quotidien d'une directrice d'école de Loire-Atlantique. Et nous serons en direct d'une école maternelle dans le Maine-et-Loire

Le recteur de l’académie de Nantes William Marois commence son intervention sur notre plateau par une réaction concernant la loi Blanquer « qui doit bâtir l’École de la confiance » :

"Nous devons restaurer la confiance, parce que la confiance, c’est le fondement d’une société et la confiance doit aussi être le fondement de l’école, peut-être n’avons-nous pas suffisamment expliqué et le rôle qui est le mien, c’est aussi à la fois d’expliquer et aussi de rassurer et aussi parfois de dire qu’un certain nombre de choses qui circulent sont inexactes, si ce n’est erronées."

Vos questions au recteur de l'académie de Nantes :

Bonjour monsieur le recteur,
Myriam Rolland, parent d'élève
"En milieu rural que vont devenir nos écoles qui sont le seul lieu du vivre ensemble ?"

William Marois, recteur de l'académie de Nantes 
"Les écoles, elles resteront d’ailleurs, puisqu’on parlait du département de la Sarthe, je rappelle que l’inspectrice d’académie a une attention toute particulière pour les écoles qui ont entre une et quatre classes et qu’on a pratiquement fait aucune fermeture dans ces écoles-là pour ne pas les fragiliser, c’est la politique que nous mettons en avant… Les écoles rurales ne sont pas remises en cause."

Céline Sierra, enseignante et directrice d'école
"Les directeurs et directrices d'école manquent de moyens pour faire fonctionner les écoles. Quels moyens seront attribués pour palier ces dysfonctionnements ?"

William Marois, recteur de l'académie de Nantes 
"Ça, ce n’est pas du ressort de la loi, effectivement ce qu’on constate, c’est que souvent les postes de directeur et directrice d’école dans des écoles où il y a beaucoup d’enseignants sont souvent les plus jeunes…Virginie Charbonneau la présentatrice du JT : parce que ça leur permet de choisir un endroit….William Marois : ... Et c’est parfois dommage, mais c’est bien pour eux, c’est un métier intéressant."


William Marois, recteur de l'académie de Nantes, était l'invité de l'édition Pays de la Loire du 19/20 ce lundi. Ces questions lui sont soumises à l'occasion d'une édition spéciale avec interview et reportages. Retrouvez d’autres questions et réponses sur le replay du JT de France 3 Pays de la Loire


►Les questions
 
 

► Le reportage de notre rédaction, un portrait Christine Cuny, Directrice de l'école élémentaire publique Louis Armand à Carquefou (44)
Portrait de Christine Cuny, Directrice de l'école élémentaire publique Louis Armand à Carquefou (44)
Portrait de Christine Cuny, Directrice de l'école élémentaire publique Louis Armand à Carquefou (44) - DUPLAY Éléonore LE MÉE Dominique et BOISMAIN Sophie / France3

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus