Migrants à Nantes : l'évacuation du square Daviais autorisée

Le campement de migrants square Daviais à Nantes, le 3 août 2018 / © Béranger, France 3 Pays de la Loire
Le campement de migrants square Daviais à Nantes, le 3 août 2018 / © Béranger, France 3 Pays de la Loire

Le tribunal administratif examinait ce mercredi la requête de la ville de Nantes, demandant l'expulsion des migrants du square Daviais. Le tribunal administratif a tranché en faveur de cette évacuation.

Par FB avec Christelle Pineau

Johanna Rolland , la maire de Nantes, s'était jusqu'à présent opposée à l'évacuation du site, demandant à la Préfecture de Loire-Atlantique de proposer des solutions d'hébergement durables.

Mardi, on apprenait, contre-toute attente, la décision de la ville de demander l'expulsion des 500 migrants vivant sous tente, square Daviais dans le centre-ville. 
Ce mercredi matin, le tribunal administratif de Nantes examinait le requête de la municipalité.

Au cours de l'audience, Romain Reveau, l'avocat de la ville de Nantes a affirmé qu' "un plan de mise à l'abri pour la grande majorité des migrants" du square Daviais existait. Il n'a cependant pas souhaité communiquer sur le ou les lieux identifiés , demaandant "la confidentialité" au président du tribunal administratif.
Le tribunal administratif de Nantes le 19 septembre 2018 / © Dominique Le Mée - France 3 Pays de la Loire
Le tribunal administratif de Nantes le 19 septembre 2018 / © Dominique Le Mée - France 3 Pays de la Loire
Il a précisé que le transfert des migrants du square Daviais serait "imminent".
L'évacuation des migrants décidée par le tribunal doit être assortie de leur mise à l'abri sous 48 heures.

Le tribunal administratif doit également examiner dans la journée la requête des associations d'aide aux migrants. Elles ont assigné les autorités pour demander l'hébergement et l'amélioration des conditions sanitaires des migrants.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus