• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Mort de Steve à Nantes : l'installation de barrières quai Wilson avait été évoquée dès 2008

Rassemblement pour Steve sur le quai Wilson à Nantes,juin 2019 / © France televisisons - Jean-Marc Lalier
Rassemblement pour Steve sur le quai Wilson à Nantes,juin 2019 / © France televisisons - Jean-Marc Lalier

Les conclusions du rapport de l'IGA concernant la mort de Steve Maia Caniço lors de la fête de la Musique à Nantes seront connues au plus tard le 15 septembre. Mais quelques informations ont déjà filtré. Elles posent d'ores et déjà des questions quant à la sécurisation des lieux.

Par FB avec Christelle Pineau

La mairie de Nantes avait conscience des risques encourus sur le site, dès juin 2008. La mise en place de barrières provisoires pour sécuriser les quais de Loire lors de la fête de la musique est évoquée dans des réunions.

C'est ce que relatent en substance nos confrères de Ouest-France (article payant), qui ont eu accès à une partie des documents de l'IGA, l'inspection générale de l'administration.
Les élus que nous avons sollicités ce mercredi 4 septembre n'ont pas souhaité répondre à une interview mais font savoir que la ville a bel et bien installé des barrières sur le territoire qui la concerne, c'est-à-dire, en amont du quai où le drame s'est noué en juin dernier.

L'une des associations qui aident à l'organisation d'événements en lien avec les musiques électroniques en appelle à la décence.

"Je trouve ça assez terrible. On est dans une situation où on a un jeune qui est mort, où il y a une dizaine de jeunes qui sont tombés à l'eau et qui auraient pu tout aussi bien y rester s'il n'y avait pas eu un bateau pour les sauver", explique Samuel Raymond, président de l'association Freeform.

"Une institution responsable, qu'elle soit municipale ou préfectorale, devrait reconnaître ces erreurs et essayer de trouver des solutions plutôt qu'essayer d'esquiver, de renvoyer la responsabilité des uns vers les autres" - Samuel Raymond, Freeform

A qui appartiennent ces bords de Loire ? Au Port maritime de Nantes-St-Nazaire, qui est sous la tutelle de l'Etat.

Des zones peuvent toutefois faire l'objet d'une autorisation d'occupation temporaire, sorte de location, ce n'est pas le cas pour la partie du quai incriminé.

S'il est impensable d'ériger des barrières sur les 120 kms de rives de Loire entre Nantes et St-Nazaire, le préfet a toujours le pouvoir de demander au port d'en sécuriser un tronçon. 

Dans l'attente de l'ensemble des conclusions de l'IGA, la grande Techno Parade qui se tiendra à Paris le 28 septembre se prépare, elle sera dédiée à la mémoire de Steve. 
 

 

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus