Nantes : à Carquefou, manifestation devant l'entrepôt Amazon

Ils sont environ 200 militants anti-amazon rassemblés ce samedi matin 30 janvier, devant l’entrepôt d'Amazon à Carquefou, au nord de la métropole de Nantes. Ils dénoncent le système économique incarné par le géant américain du e-commerce.

À Carquefou en Loire-Atlantique, une manifestation contre l'implantation d'Amazon
À Carquefou en Loire-Atlantique, une manifestation contre l'implantation d'Amazon © GIGNV sur Twitter

 

C'est une journée d'action nationale coordonnée contre le géant américain du e-commerce, en Loire-Atlantique à Montbert ou Carquefou, où dans le Finistère à Briec.

À Montbert, au sud de Nantes, Amazon avec la communauté de commune de Grand-Lieu projette la construction d'un entrepôt de 185 000 m2 sur une friche hospitalière laissée vide par la démolition d'un hôpital psychiatrique. Plus que d'une manifestation, il s'agit plutôt d'une distribution de tracts organisée par les habitants opposés au projet à destination des riverains des communes alentours.

À Carquefou, la plateforme de distribution d'une surface de 9000 m2 est déjà en activité depuis quelques mois. 

Associations, syndicats, particuliers, sont regroupés dans le collectif Stop Amazon, pour eux l'entreprise de e-commerce est une fausse solution à la question de l'emploi. "Amazon prétend créer des emplois, mais ce sont des emplois médiocres sans qualification. Amazon siphonne le petit commerce; Son bilan social, environnemental, fiscal est désastreux", indique Sophie, porte-parole du collectif.

Elle ajoute : "Si Amazon paye peu d'impôts en France c'est que les vendeurs tiers ne payent pas la TVA ! Il faut changer ! Nous sommes attachés au commerce traditionnel de proximité, aux circuits courts, à la réparabilité, au partage même".

 

Nantes Révoltée insiste sur le modèle économique d'Amazon, incompatible en termes sociaux et environnementaux : "Cette multinationale néfaste détruit 2 emplois pour 1 créé, fraude le fisc, augmente les flux routiers et le transport par avion de ses produits, au mépris du climat".

 

Les forces de l'ordre ont encadré la manifestation organisée en sit-in devant la porte de l'entrepôt. Des forces de l'ordre qui ont contribué au blocage total de la plateforme à la grande surprise des organisateurs. "Nous sommes non violents, nous avions comme objectif de bloquer les deux accès, mais la police nous a contenus au nord, en continuant de bloquer l'accès sud, où nous n'étions pas !" précise le GIGNV, le Groupement d'Intervention des Grenouilles Non Violentes. Et de fait la manif s'est déroulée sans heurt.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
amazon économie entreprises