Nantes : un appel à manifester contre la fermeture de la locale de FIP

Publié le
Écrit par Olivier Quentin
Les animatrices de FIP Nantes
Les animatrices de FIP Nantes © Olivier Dupont Delestraint

Chronique d'une mort annoncée, celle de la station FIP de Nantes. L'antenne locale cessera d'émettre le vendredi 18 décembre à 19h. Le programme musical continuera mais depuis le studio parisien. 

FIP Nantes c'est une petite équipe de sept personnes. Six animatrices et un coordinateur. 

Vendredi 18 décembre à 19h, on dira : c'était une équipe. Ce sera terminé. On n'entendra plus les voix douces et aériennes de Florence, Emmanuelle, Marjorie, Magalie, Sarah et Yolande, nous donner des nouvelles de ce qui se créait,  se produisait culturellement dans la région. Le potar (bouton de volume) sera descendu en bas de la table de mixage, quelqu'un éteindra la lumière, la lumière que FIP projetait depuis 46 ans sur la culture locale.
 

La fermeture repoussée jusqu'en décembre

C'était avec Bordeaux et Strasbourg l'une des trois dernières stations locales de l'antenne de FIP. Une vague de cinq autres avait déjà fermé il y a 10 ans, Lyon, Marseille, Lille, Reims et Nice.

Pour Nantes, on savait depuis 2015 qu'elle était en sursis. Et puis une date avait finalement été donnée, ce serait pour juin 2020. La crise sanitaire est arrivée là dessus et on avait décidé tout en haut que la condamnée aurait un sursis. On avait repoussé au 31 décembre. 

Ce sera le 18 décembre.
 

"FIP mettait en valeur l'économie culturelle"

"On est dans un service public de proximité, c'est un  sujet précieux, se révolte Yolande Brun l'une des animatrices qui s'exprime en tant qu'élue CFDT. FIP mettait en valeur une économie locale qui est aujourd'hui mise à mal par la crise actuelle : l'économie culturelle."

Jusqu'en 2017, FIP Nantes-Saint-Nazaire proposait des programmes locaux 12 heures par jour 7 jours sur 7 de 7h à 19h. Et puis, en 2017, ce temps d'antenne local a été amputé de 30 %. Le commencement de la fin.

Mais il y encore des voix qui s'élèvent pour refuser cette fermeture. Des politiques, de tous bords confondus, de la Région, de Nantes, du Département  ont écrit à la Présidente de Radio France où à la Ministre de la Culture pour dire leur opposition à cette décision.

Deux vidéastes de Nantes, Benjamin Lachenal et Philippe Annesaut ont signé un très bel hommage à FIP Nantes-Saint-Nazaire, un diaporama illustrant des témoignages d'auditeurs mais aussi d'artistes disant ce que leur apporte cette antenne.

 

 

Les animatrices ont ouvert une boîte aux lettres dans laquelle les auditeurs ont laissé des messages d'amour, ils seront lus vendredi, pendant cette journée d'adieu.

Mais vendredi, il y a aussi un appel à se rassembler devant les locaux de FIP, 2 bis quai François Mitterrand, sur l'île de Nantes, à 18h. Un rassemblement d'auditeurs désireux de dire au revoir à la station et pourquoi pas, de s'opposer une fois encore à cette fermeture.

"Depuis 46 ans, communique ce collectif, FIP Nantes poursuit un travail d’information de proximité au service de ses auditeurs, tissant un lien étroit et vivant avec le monde culturel et associatif, soutenant la création artistique, la plus prestigieuse comme la plus fragile, sans élitisme ni discrimination et assurant son rôle de service public."

Décidément la culture se porte bien mal en ce moment.

 

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.