Nantes : la fresque en hommage à Steve Caniço saccagée

La fresque réalisée en hommage à Steve Caniço a été une nouvelle fois vandalisée dans la nuit du 17 au 18 février à Nantes. Une signature en forme de croix celtique, symbole des mouvements d'extrême droite, a été inscrite en noir.
Peinte sur un pan de mur du quai Wilson, en bord de la Loire, la fresque en hommage à Steve Caniço a été aspergée de goudron. Une croix celtique géante peinte en noir, symbole des mouvements d'extrême droite a été tracée en plein milieu.

Déjà dégradée il y a une semaine, la fresque avait été rapidement restaurée.
Dans un angle de la fresque, les auteurs de ce saccage ont inscrit trois prénoms, Milla, Esteban, Marin, une probable référence à des affaires récentes, comme celle de Milla, adolescente menacée de mort sur les réseaux sociaux pour ses propos sur l’islam ou encore Esteban, auteur de l'agression mortelle sur Clément Méric, militant anti-fasciste.
 

Sur les réseaux, les graffeurs appellent à reproduire partout les fresques réalisées en hommage à Steve.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société