• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Nantes: Jean Blaise, créateur du Voyage à Nantes, ou une vision créatrice de la ville

© mitiki ArtOtech
© mitiki ArtOtech

Jean Blaise nous fait marcher chaque été sur une ligne verte qui guide les touristes du Voyage à Nantes, un parcours artistique, atypique à son image. Je lui ai demandé de me raconter son histoire et son travail de directeur artistique dans un épisode d’Artotech.
 

Par Christophe Chastanet

L’édition 2019 du Voyage à Nantes bat son plein jusqu’au 1er septembre. Cet été, la ligne verte se déploie sur 12 kilomètres jusqu’à la butte Sainte-Anne pour retrouver le belvédère de l’invité vedette : l’artiste japonais Tadashi Kawamata.   

De l'art avant toute chose dans l'espace public !  

Pour cette 8ème édition du VAN comme pour tous ses festivals et manifestations passés, Jean Blaise, le  directeur artistique suit un même credo depuis plus de 30 ans : investir l’espace public par la création.
l'ArtOtech de Jean Blaise

L'art dans la ville, c'est de l'humour et de l'intelligence !  

C’est au Lieu Unique que tout a commencé, le jour où il a transformé l’ancienne biscuiterie Lefèvre-Utile en centre culturel. C’est là que je lui ai demandé de nous raconter son arrivée à Nantes et son désir «de donner de l’humour et un air intelligent à cette ville»
Artotech Jean Blaise au Lieu Unique

Proust et l'eveil à l'art

Dans l’enceinte de la cantine du Voyage à Nantes, il y a une colline pour grimper, rouler, glisser, jouer, se prélasser. L’œuvre haute en couleur du collectif nantais appelle-moi papa est un espace éphémère qui invite à une évasion surréaliste, et il n’y a pas que les enfants qui usent et abusent de cette aire de jeux. J’ai choisi cet endroit pour demander à Jean Blaise si sa fibre artistique lui venait de son enfance.  

Jean Blaise sur la "colline" de la cantine du VAN

« Il faut que l’espace publique reflète une vision de la création » 

Jean Blaise, lorsqu’il n’arpente pas les rues de Nantes ou qu’il ne parcoure pas le monde à la recherche d’artistes pour stimuler la ville et parfois la bouleverser, il aime jouer à la pétanque. Un boulodrome a naturellement trouvé sa place à la cantine du VAN. Allez une petite partie pour prolonger notre dialogue et en savoir un peu plus sur sa passion des artistes, leurs rôles et leurs missions !       
Jean Blaise, sa passion pour la pétanque et les artistes

 
 

Le voyage à Nantes : 12 kilomètres de parcours, 56 œuvres

Le voyage à Nantes  2019, c’est 12 kilomètres de parcours 54 étapes, 56 oeuvres signées, des expositions temporaires et des installations avec 39 nouveautés. Le Van comme on l’appelle à Nantes et dans la métropole c’est aussi 19 artistes ou Collectif d’artistes 21 acteurs culturels impliqués et 102 commerçants partenaires.
Le voyage à Nantes est né de la biennale d’art contemporain Estuaire. Elle a installé depuis 2007 une trentaine d’œuvres pérennes devenus fil d’Ariane d’un territoire qui va de Nantes à St Nazaire, soit 120 kilomètres d'estuaire. Cinq ans plus tard le Voyage à Nantes prend le relais et veut démontrer que l’art a toute sa place dans la ville. Pour ça, une ligne verte tracée au sol conduit d’une œuvre signée par un grand artiste jusqu’à un élément fort du patrimoine. La stratégie touristique-artistique est payante. Le voyage  coute deux millions et demi d’euros en subvention de la ville-métropole  mais rapporte 53 millions de tombées économique. Evènement estival, le VAN est aussi un organisme de promotion touristique qui gère les machines de l’ile, le château des ducs ou encore le parc des chantiers.

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus