Nantes : Les Machines de l'Île ont 10 ans et un nouveau grand projet en tête

Nantes : Les Machines de l'Île ont 10 ans et un nouveau grand projet en tête

Les Machines de l'Île fêtaient leurs dix ans d'existance vendredi soir à Nantes. Un grand concert était organisé sur le lieu où devrait s'installer L'Arbre aux Hérons, leur nouveau grand projet.

Par M. F.

Le Grand Éléphant de Nantes, c'est la star des Machines de l'Île. L'animal a fait ses premiers pas ici, il y a tout juste 10 ans dans un ancien chantier naval de la ville.

Derrière lui, aujourd'hui, toute une galerie de créatures fantastiques attendent de rejoindre le prochain défi des Machines nantaises : L'Arbre aux Hérons. Une super-structure métallique qui fera plus de 30 mètres de haut.

L'arbre attendu d'ici 4 à 5 ans

Un projet hors-normes qui doit sortir de terre dans 4 à 5 ans, et qui s'implantera dans une ancienne carrière de granit à l'entrée ouest de la ville. Un lieu désaffecté qui a servi de décor à une grande soirée musicale gratuite en forme de cadeau pour le public des Machines de l’Île.

"Il y a un symbole, c'est qu'on ne regarde pas derrière nous, on se projette en avant", témoigne Pierre Orefice, le directeur des Machines de l'Île. "Parce que c'est le lieu du futur Arbre aux Hérons et ils découvrent pour la première fois la carrière qui est un écrin incroyable pour ce projet de l'Arbre aux Hérons."

À deux pas de la Loire et du site de l’Éléphant, la carrière de Chantenay et son Arbre aux Hérons devraient ajouter une nouvelle dimension extraordinaire à la vie culturelle et touristique nantaise.


Reportage : Christophe Amouriaux, Frédéric Grunchec, Carole Mijeon

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus