Nantes : des manifestants du grand ouest mobilisés contre "la bétonisation et les projets destructeurs"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Amouriaux
Les opposants au surf park de Saint-Père-en-Retz dans l'un des cortèges de la manifestation nantaise contre "la bétonisation et les projets destructeurs"
Les opposants au surf park de Saint-Père-en-Retz dans l'un des cortèges de la manifestation nantaise contre "la bétonisation et les projets destructeurs" © Céline Dupeyrat France Télévisions

Près d'une trentaine d'organisations avaient appelé à manifester ce samedi à Nantes contre des projets d'artificialisation de terres. Plusieurs défilés ont convergé vers le centre-ville.

Des cortèges sont partis de différents point de la ville de Nantes ce samedi midi pour s'opposer à "la bétonisation". L'appel avait été lancé par le collectif "Luttes du Grand Ouest contre les projets destructeurs, inutiles et imposés".

Les forces de l'odre étaient déployées en nombre. Le pont Anne de Bretagne a été occupé pacifiquement par des militants écologistes. Les différents cortèges ont convergé vers le miroir d'eau devant le château en milieu d'après-midi. Leur nombre était estimé à 2 000 environ.

Des échauffourées avec les forces de l'ordre ont eu lieu un peu après 16h devant la préfecture avec canons à eau et tirs de gaz lacrymogènes. Le cortège a ensuite pris la direction du point de ralliement au miroir d'eau avec de nouveau des tirs de gaz lacrymogènes au niveau de la place du cirque.
 

Une partie des manifestants (environ 400) étaient partis de la carrière Misery où doit se construire le projet controversé de l'Arbre aux Hérons. Des opposants au surf park de Saint-Père-en-Retz ou encore des membres de "NDDL poursuivre ensemble" (Notre-Dame-des-Landes) étaient présents également.

L'appel avait été relayé par de nombreux collectifs du grand ouest basés à Rennes (Ille-et-Vilaine) ou encore à Plougastel-Daoulas (Finistère). Le site du collectif Terres communes a mis en ligne une "carte des petits et grands projets inutiles du grand ouest".
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.