Nantes : manifestation à l'aéroport Nantes Atlantique après les annonces du gouvernement

© Olivier Quentin
© Olivier Quentin

Deuxième piste, réorientation de la piste existante, allongement, le secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire était à Nantes et a mis fin au suspens, la piste actuelle sera allongée de 400 m. Les réactions ont été immédiates. 

Par Olivier Quentin avec Auberie Perreault et Evelyne Jousset

Fin du suspense ce lundi après-midi, Jean-Baptiste Djebbari, Secrétaire d’État auprès de la Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, chargé des Transports était à Nantes pour annoncer le choix du gouvernement quant aux aménagements à apporter à l'aéroport de Nantes Atlantique afin de lui permettre de faire face à l'augmentation des flux.

Une concertation publique avait été lancée de fin mai à fin juillet par la Direction de l'Aviation Civile afin de recueillir l'avis des différentes parties concernées, élus, usagers, riverains, acteurs économiques...

Quatre options avaient été présentées lors de cette concertation :

- L'allongement de la piste actuelle.
- La création d'une deuxième piste en V avec l'actuelle.
- La création d'une piste transversale.
- Le transfert de l'aéroport.
 

Allongement de la piste

Selon les premières informations qui ont filtré de la rencontre du secrétaire d'Etat avec les élus, concernant la piste, l'option retenue par l'Etat est d'allonger la piste actuelle de 400 m vers le sud-ouest.

Avantage : les avions pourront entamer un peu plus loin leur descente et donc causer de part et d'autre moins de nuisances sonores sur les zones habitées.

Concernant les vols de nuit, un couvre feu sera mis en place de 00h à 6h d'ici 2021.
 
 

Des travaux sur l'aérogare

Il était question aussi de l'adaptation de l'aérogare à cette augmentation du nombre de passagers, + 16% depuis 2018 soit 7 millions de passagers en 2019. Un agrandissement a été annoncé.


Ce lundi après-midi, des membres du collectif COCETA qui défend les habitants victimes des nuisances de l'aéroport étaient présents devant la préfecture où se rendait le Secrétaire d'Etat. Ils ont été reçus par son directeur de cabinet.
L'association de défense des populations victimes des nuisances de l'aéroport était représentée devant la préfecture. / © France Télévisions Auberie Perreault
L'association de défense des populations victimes des nuisances de l'aéroport était représentée devant la préfecture. / © France Télévisions Auberie Perreault

► Le point sur les décisions annoncées ce lundi :


► Voir notre animation sur Nantes Atlantique en chiffres :
 

Historique d'un projet controversé. 
 

Le COCETA, COllectif des Citoyens Exposés au Trafic Aérien, n'a pas tardé à réagir à la décision du gouvernement, sur Twitter. 
 

Réactions des élus 

Dans un communiqué le maire de Rezé estime que " l’enjeu n’est pas dans le choix de la piste et ou de son aménagement. Le véritable enjeu est dans la façon
d’accompagner le fonctionnement de l’aéroport dans les meilleures conditions tout en protégeant les populations".

Il rappelle que lors des concertations, les élus avaient demandé à l'état des engagements pour maîtriser le trafic aérien et plafonner le nombre de mouvements car un développement illimité n'est pas envisageable. 
 

Manifestation à l'aéroport de Nantes 

Aussitôt l'annonce faite, des travaux retenus par l'état, une centaine de sympathisants du COCETA se sont rassemblés aux abords de l'aéroport Nantes Atlantique, pour exprimer leur colère. Selon eux, la seule issue est le transfert de l'aéroport. 
 
La dernière manifestation des opposants avait réuni 200 personnes aux abords de l'aéroport de Nantes-Atlantique. / © Thierry Poirier
La dernière manifestation des opposants avait réuni 200 personnes aux abords de l'aéroport de Nantes-Atlantique. / © Thierry Poirier


 

 

Sur le même sujet

Les + Lus