YelloPark à Nantes : la métropole valide la cession d’un terrain pour la construction d’un nouveau stade privé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Even

Réuni ce 7 décembre, le Conseil de Nantes métropole a voté en faveur de la cession d’une parcelle de 9 hectares pour le YelloPark, le futur stade de foot. Le stade actuel de la Beaujoire est conservé pour accueillir d’autres sports.
 

Les élus de Nantes Métropole ont approuvé la cession d’une parcelle de neuf hectares pour la construction d’un nouveau stade, financé par le FC Nantes.

"Une décision pour l’intérêt de la métropole nantaise et de son avenir", écrit Johanna Rolland, la maire de Nantes dans un tweet, rappelant que le nouveau stade sera financé exclusivement par des fonds privés. "L'argent des habitants de la métropole ne peut pas être utilisé pour le foot business, ce temps est terminé, c'est la responsabilité de la génération d'élus que nous sommes d'assumer ça clairement", a t-elle défendu devant le conseil
métropolitain. L'opposition emmenée par Laurence Garnier ainsi que les élus écologistes ont voté contre. La cession du terrain a été adoptée à une courte majorité, 53 voix pour, 41 contre et 1 abstention. 

Deux stades côte à côte

Le maintien du stade de la Beaujoire est également acté, ce qui n'a pas manqué de faire réagir le collectif "A la nantaise" qui dénonce "un désastre pour les finances publiques", précisant dans un tweet que "le match juridique va débuter".
 
Le nouveau stade de 40 000 places devrait voir le jour sur l'actuel parking principal de la Beaujoire, d'ici 2022.
 
Quant à l'avenir de l'actuel stade de la Beaujoire de 35 000 places, inauguré en 1984, la métropole annonce une concertation en 2019 sur son avenir. Il devrait être réaménager pour accueillir des sports autres que le foot.