A Nantes, l'ouverture du procès de Yann Marchand

Le 18 juin, les gendarmes perquisitionnent la propriété, alors que Yann Marchand vient d'avouer avoir tué son épouse. / © Carole Guyon / France 3 Pays de la Loire
Le 18 juin, les gendarmes perquisitionnent la propriété, alors que Yann Marchand vient d'avouer avoir tué son épouse. / © Carole Guyon / France 3 Pays de la Loire

Il commence ce lundi, devant les assises de la Loire-Atlantique. Le procès de Yann Marchand, jugé pour l'assassinat de son épouse, Céline Sablé Marchand, en mars 2015. Pendant 3 mois, l'époux avait fait croire à une séparation.

Par Eleonore Duplay

En 2015, l'affaire avait provoqué une vive émotion.
Le 18 juin, Yann Marchand, 41 ans, avoue avoir tué son épouse, Céline Sablé Marchand, 40 ans, puis avoir brûlé le corps, dans le parc de la propriété familiale aux Sorinières.

Disparue au mois de mars, Céline Sablé Marchand n'a été signalée disparue que deux mois plus tard, son mari faisant d'abord croire à un départ de son épouse, sur fond de séparation, et envoyant des textos depuis son téléphone portable, pour accréditer la thèse d'un départ volontaire chez une tante.
 


Le procès de Yann Marchand s'ouvre ce lundi 25 juin, devant la cour d'assises de la Loire-Atlantique, et doit durer jusqu'au 3 juillet.

Sont attendus, 19 témoins, 5 experts, 4 avocats, et 12 parties civiles, parmi lesquels de nombreux membres de la famille de la victime, qui était mère de deux jeunes enfants de 3 ans et 5 ans.

Yann Marchand est accusé d'avoir planifié son crime, ce qu'il réfute, évoquant une dispute qui aurait mal tourné.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus