Nantes : les patrons d'auto-écoles bloquent le centre d'examen du permis de conduire

Les propriétaires des auto-écoles n'ont toujours pas eu de réponse de l'Etat concernant la poursuite ou non de leur activité pendant ce deuxième confinement. Ils peuvent présenter des candidats aux examens mais ne peuvent pas les former. Absurde. Ils manifestaient ce mardi devant le centre d'examen.
Des élèves pourront être présentés à l'examen du permis de conduire mais sans avoir eu le nombre de leçons nécessaires.
Des élèves pourront être présentés à l'examen du permis de conduire mais sans avoir eu le nombre de leçons nécessaires. © France 3
Ils étaient une cinquantaine ce mardi matin venus à 10h au Centre Départemental du Permis de Conduire, à Bouguenais, près de Nantes. Des patrons d'auto-écoles qui se trouvent dans une situation totalement absurde. Ils peuvent présenter leurs élèves aux examens mais ne peuvent plus leur donner de leçons !

  Ce mardi, une réunion de formation des inspecteurs se tenait au centre départemental de Bouguenais, en présence du Directeur Départemental des Territoires et de la Mer. C'est ce dernier que les manifestants voulaient rencontrer.

De fait, ils ont pu s'entretenir avec lui pendant une heure et lui exposer la situation. 

"On pensait avoir une réponse aujourd'hui de le part de Jean Castex (le premier ministre) explique Claude Bernard, le président du conseil national des professionnels de l'automobile (CNPA) en Loire Atlantique, mais il n'a parlé que des grandes surfaces. On n' a même pas le droit de faire conduire une dernière fois nos élèves pour les emmener au centre d'examen."
 
Plusieurs dizaines de propriétaires d'auto-écoles s'étaient donnés rendez-vus ce mardi matin au centre d'examen du permis de conduire à Bouguenais.
Plusieurs dizaines de propriétaires d'auto-écoles s'étaient donnés rendez-vus ce mardi matin au centre d'examen du permis de conduire à Bouguenais. © DR

Déjà fragilisées par le premier confinement, les entreprises d'auto-écoles vont à nouveau souffrir. Chaque entreprise a eu une aide de 1500 € de l'Etat mais rien pour les propriétaires indépendants. "Nos trésoreries sont faibles pour beaucoup, et là, c'est le coup de grâce" déplore Claude Bernard.

En attendant une réponse de l'Etat, les propriétaires d'auto-écoles ont décidé de bloquer les points de départ du permis de conduire. Ce mardi, c'était ceux de Bouguenais et de Saint-Herblain, il y a 9 points de départ comme ceux-ci en Loire-Atlantique.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité covid-19 santé