Nantes : quand Daft Punk enflammait l'Olympic pour 5 000 francs

Le duo français Daft Punk a donné un seul concert à Nantes, c'était en 1995 à l'occasion de l'inauguration de l'Olympic, la mythique salle de concerts située dans le bas de Chantenay. Avec un cachet à laisser pantois tous les organisateurs et programmateurs de France et d'ailleurs...

Daft Punk
Daft Punk © MAXPPP - Nicolas Landemard / Le Pictorium

Alors que le duo français de musique électronique le plus célèbre au monde vient d'annoncer sa séparation dans une vidéo postée sur son compte YouTube, chacun rassemble ses souvenirs et ressort ses archives.

Pour Stereolux, la salle de musiques actuelles de Nantes, c'est un cachet, un cachet datant de septembre 1995 et s'élevant à 5 000 francs, soit 762 de nos euros actuels. Autant dire une somme ridicule mais il faut dire que Daft Punk n'avait pas encore rencontré le succès à cette époque-là. Ce n'est d'ailleurs pas sur la scène de la salle de concert que se produisit le duo mais au bar situé au sous-sol. 

Une autre époque ! Non seulement Daft Punk avait en 1995 une notoriété qui s'arrêtait aux milieux bien informés et branchés mais l'industrie du disque se portait alors à merveille avec la récente arrivée sur le marché du Compact Disc qui allait tuer - provisoirement - le vinyle. La surenchère sur les cachets n'empoissonnait donc pas encore les festivals et salles de concert.

Après cette date, bien des choses changèrent pour les Daft Punk. Leur passage aux Trans Musicales dans la foulée de l'Olympic leur permit d'être repérés par Virgin et d'apparaître sur une compilation du label Source. Suivra le premier album en 1997, Homework, et le début d'un succès international, jusqu'à devenir une légende de la musique électronique avec des cachets que certains estiment jusqu'à 1 million de dollars. Mythe ou réalité ? Ça laisse tout de même songeur !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture