Nantes : témoignages sur le quotidien du quartier où un jeune a été tué par un policier

Colette habite le quartier du Breil à Nantes où un jeune homme a été tué par un policier. Elle s'y sent bien et fait partie des résidents qui ne veulent pas réduire leur quartier aux émeutes des derniers jours. / © Dominique Le Mée France 3 Pays de la Loire
Colette habite le quartier du Breil à Nantes où un jeune homme a été tué par un policier. Elle s'y sent bien et fait partie des résidents qui ne veulent pas réduire leur quartier aux émeutes des derniers jours. / © Dominique Le Mée France 3 Pays de la Loire

C'est dans le quartier du Breil-Malville qu'Aboubacar Fofana a été tué par un policier. Reportage auprès des habitants pour recueillir leurs témoignages sur le quotidien de ce quartier.

Par Christophe Amouriaux

"Il n'y a pas de soucis, on s'y sent bien". Jessica est une mère de famille qui habite le Breil-Malville avec sa fille adolescente depuis 12 ans. Elle se sent bien dans ce quartier de 3000 habitants qui est le plus petit quartier prioritaire de Nantes.
Colette a vécu 14 ans dans le centre-ville. Il y a 6 mois, elle est venue prendre sa retraite dans ce quartier : "Y'a tout le confort. On est bien desservis par les bus. C'est l'idéal".
Fabrice a vu ses filles grandir ici. Il a déménagé il y a deux ans, mais il revient régulièrement prendre des nouvelles, "faire des barbecues ou jouer à la pétanque".
Pour Fifi, une autre habitante du quartier, "on a aussi le respect de nos jeunes".

Tous les habitants de ce quartier se sont retrouvés au cœur d'un événement dramatique d'une portée nationale. Ils souhaitent aujourd'hui le retour au calme et ne veulent pas que leur quartier soit réduit aux émeutes.

En vidéo, reportage de Manon Monnier et Dominique Le Mée. Montage : Sophie Boismain. Intervenants : Colette, Jessica, Fabrice et Fifi (habitants du quartier du Breil Malville de Nantes)

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus