Nantes : une socio-esthéticienne à Bellevue parce que le bien-être devrait être une priorité

Publié le
Écrit par Olivier Quentin
Beaucoup de femmes retraitées viennent se faire chouchouter par Rolande mais aussi des adolescentes et quelques hommes.
Beaucoup de femmes retraitées viennent se faire chouchouter par Rolande mais aussi des adolescentes et quelques hommes. © France Télévisions Olivier Quentin

Rolande épile, gomme, hydrate, masse... et écoute. Elle est socio-esthéticienne dans une association du quartier de Bellevue, à Nantes. Parce que le bien-être n'est malheureusement pas accessible à tous, l'association Regart's chouchoute avec des petits prix.

Dans le quartier de Bellevue à Nantes, un immeuble parmi d'autres, au deuxième étage, l'association Regart's. Une petite fourmilière qui grouille d'idées et d'initiatives pour les gens du quartier et de plus loin.

On traverse l'espace pour les enfants et dans un couloir, une porte à gauche souvent fermée. C'est parce que Rolande y a installé sa bulle de bien-être avec sa table de soins, ses produits et sa musique zen. C'est là qu'elle accueille ceux qui veulent passer un moment hors du monde à se faire "poupougner" comme dit Cécile.

C'est la première fois que cette retraitée de près de 70 ans vient ici. "J'ai entendu parler de ce machin, j'ai une petite retraite et j'ai envie de me faire poupougner, de me faire belle pour mes enfants et petits-enfants" dit-elle de sa voix sonore en entrant dans la petite pièce.

 

Deux à trois fois moins cher

Voilà résumées les deux motivations principales de ceux qui passent cette porte. Venir profiter des soins de Rolande, massages, épilations, soins du visage, des mains, des pieds, pour un tarif bien moins élevé que dans les instituts de beauté, deux à trois fois moins cher, et passer un temps hors des sollicitations du quotidien. Un temps où quelqu'un d'autre prendra soin d'eux.

Brigitte, une autre retraitée, est arrivée dès 9h ce lundi matin. Quand elle vient, elle groupe une prestation de soins du visage avec un passage chez la coiffeuse Catherine, dans les mêmes locaux de l'association, rue du Gers.

"C'est accueillant, dit-elle, le personnel est charmant, on crée un lien." Cette ancienne auxiliaire de vie a toujours aimé côtoyer des gens de catégories sociales différentes. Elle dit retrouver un peu de ce plaisir ici.

Brigitte vient du Breil-Malville, un autre quartier de Nantes, une fois par mois. Pour Cécile, ce sera une découverte. Cette mère de sept enfants et nombreux petits-enfants donne beaucoup de son temps et de son énergie pour les siens.

"Ce matin, a-t-elle dit à sa fille, je ne suis pas là ! je vais me faire belle !" Elle a décidé de prendre une heure pour elle, rien que pour elle. "Ma priorité, c'est mes enfants, explique-t-elle à Rolande, mais aujourd'hui, j'ai fait un pas. Je suis venue te voir." Cécile a le tutoiement rapide.

 

"Elles se sentent plus femmes"

Aïcha Tarek, qui a créé l'association Regart's et ce service de bien-être, est mère de quatre enfants. Elle sait bien que souvent, on passe en dernier en tant que maman. Alors, ce moment d'évasion est vital. 

"Le bien-être n'est pas accessible à tous, constate-t-elle, pourtant ça a une importance sur l'estime de soi, pour aller mieux, aller de l'avant. Au niveau du couple, ça change aussi le regard, elles se sentent plus femmes".

Rolande et ses soins sont aussi une porte d'entrée vers d'autres services de l'association. Au cours des conversations qu'elle engage avec ses client(e)s, la jeune femme décèle d'autres besoins, problèmes administratifs ou de garde d'enfant. "Ça me permet de les diriger vers mes collègues" dit-elle. C'est ça aussi être socio-esthéticienne.

Les prix sont tellement attractifs que ça permet aux gens qui ont des petits revenus de prendre soin d'eux.

Brigitte, cliente.

"Quand elles sortent, témoigne Rolande, elles ont le sourire. Même pas par le fait d'avoir fait une épilation, c'est le fait d'avoir échangé." Rolande ne prend que huit rendez-vous par jour pour conserver cette qualité d'écoute. 

Rolande Martin socio-esthéticienne à l'association Regart's

durée de la vidéo: 00 min 31
Socio-esthéticienne association Regart's Bellevue Nantes

"L'ambiance actuelle, avec le Covid, a donné beaucoup de stress, constate la jeune femme. Pour ce public à la retraite qui avait l'habitude de faire des activités, ça les a minés."

Par ses soins et son écoute, Rolande a contribué à aider ces victimes collatérales de la pandémie.

 

"Je me sens déjà mieux"

Cécile s'est allongée sur la table de soins. Rolande a ajusté le petit coussin sous la tête et posé une couverture sur le bas du corps. Elle a commencé par masser le visage de Cécile avec de l'huile de coco qu'elle a ensuite rincée à l'eau chaude. Puis elle a fait un gommage à l'Aloe vera et au marc de café.

"On pourrait y ajouter du jus de citron, dit-elle, pour éclaircir le teint".

"C'est frais et ça sent bon" se réjouit Cécile qui commence à se laisser aller.

J'essaye d'évaluer la personne dans sa façon d'être, de parler. Certains ont besoin d'une attention, d'une écoute"

Rolande Martin socio-esthéticienne.

Sous l'effet des mains de Rolande et de la musique zen, la conversation voyage d'une idée à l'autre. Cécile se confie, Rolande écoute tout en prodiguant ses soins et ses conseils.

"Je me sens déjà mieux" dit Cécile qui va s'empresser, en partant, de prendre un autre rendez-vous, l'agenda de Rolande est déjà complet jusqu'à la mi-avril.

Pas question pour l'association d'installer cet "Institut de beauté social" dans un autre lieu. Aïcha tient à ce que cela reste dans un endroit discret, un appartement dans un immeuble au milieu des autres. Car beaucoup de femmes ont encore peur d'être jugées par leur entourage si elles sont vues entrant dans un tel lieu. 

Et pourtant... il n'y a pas de mal à se faire du bien.

 

Regart's au secours des étudiants

Pour venir en aide aux étudiant(e)s dans le besoin, Action Solidarité Etudiante collecte des produits cosmétiques de première nécessité (rasoirs, gel douche, serviettes hygiéniques, lessive, déodorant...) afin de les redistribuer sur simple présentation de la carte d'étudiant.

Côté grande distribution, l'enseigne Carrefour a fait des dons mais cela ne suffit pas. Chacun peut venir déposer au siège de l'association, 5 rue du Gers à Nantes du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.