Planète Sauvage à Port-Saint-Père : les défenseurs des dauphins manifestent samedi contre le delphinarium

Le bassin de Planète sauvage à Port-Saint-Père (Loire-Atlantique) / © Christophe Amouriaux / France 3 Pays de la Loire
Le bassin de Planète sauvage à Port-Saint-Père (Loire-Atlantique) / © Christophe Amouriaux / France 3 Pays de la Loire

L’association C’est Assez ! appelle à une nouvelle manifestation, ce samedi, devant le parc animalier de Port-Saint-Père.

Par Fabienne Béranger

"Le parc Planète Sauvage détenant toujours huit grands dauphins dans les bassins de son delphinarium, nous manifestons de nouveau devant le parc pour informer les visiteurs et les faire réfléchir sur la face cachée des spectacles de cétacés" écrit l'association dans un communiqué, "enfermés dans des bassins d’eau chlorée, ils tournent en rond, entre deux spectacles où ils exécuteront figures et pirouettes sous les applaudissements du public."

Le 3 mai 2017, un arrêté encadrant les conditions de captivité des cétacés était signé par Ségolène Royal, alors ministre de l'Environnement. Il comportait cinq grandes lignes dont l'agrandissement des bassins ou encore l'interdiction d'utiliser du chlore dans les bassins. Un arrêté ministériel annulé en janvier 2018 par le conseil d'Etat.
"Les cétacés, qu’ils soient nés captifs ou aient été capturés en mer (pratique actuellement interdite en Union Européenne), ne sont absolument pas adaptés à la vie en captivité, qui ne satisfait nullement leurs besoins, qu’ils soient physiologiques ou psychologiques", poursuit C'est Assez !, "mammifères marins à l’intelligence très développée et au mode de vie profondément social, les dauphins souffrent fortement de la captivité qui n'est en aucun cas capable de satisfaire leurs besoins naturels." 

C'est Assez ! appelle à la mobilisation ce samedi 28 septembre de 10h à 15h devant Planète Sauvage à Port-Saint-Père.

A lire aussi

Sur le même sujet

Chasse : les sangliers de la discorde

Les + Lus