Cet article date de plus de 4 ans

Prix Clémence Lefeuvre à Nantes : 28 % des oenologues sont des femmes en Pays de la Loire

Le Muscadet et les femmes, c'est le parti pris de ce concours dont le jury est exclusivement féminin. Un moyen de les valoriser, dans un milieu encore masculin, et de récompenser les producteurs de Muscadet d'une nouvelle façon. 
© MaxPPP
Le Prix Clémence Lefeuvre se tenait ce samedi 18 février au Musée du vignoble nantais. Il vise à récompenser les producteurs de Muscadet.

L’originalité de ce concours réside sur la composition de ses jurys exclusivement féminins, depuis 1993. 

En France, comme dans la région des Pays de la Loire, la profession se féminise. Alors qu'elles n'étaient qu'une poignée dans les années 70, les oenologues féminines représentent maintenant 28% de la profession. Une évolution encore plus prégnante dans le milieu du Champagne. 



Le "Super Jury", phase finale du concours, se tiendra le 23 février à Saint-Joachim pour sélectionner les lauréats 2017.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins gastronomie sorties et loisirs viticulture agriculture économie