Nantes: une fusillade dans le quartier Bellevue fait un blessé grave

Les faits se sont déroulés en fin d'aprés-midi ce samedi 5 septembre. Plusieurs coups de feu ont blessé grièvement un homme qui a été transporté au CHU de Nantes dans la soirée.
la fusillade s'est déroulée rue de Dijon à Saint Herblain
la fusillade s'est déroulée rue de Dijon à Saint Herblain © Éléonore Duplay
Pour une raison encore inconnue plusieurs coups de feu ont été échangés entre 18h et 19h rue de Dijon, à Saint Herblain. Nous sommes dans la partie est du quartier de Bellevue situé sur cette commune limitrophe de Nantes.

Des coups de feu qui ont été tirés par des hommes circulant à scooter. Un jeune homme âgé de 23 ans a été griènement blessé à la jambe et à l'abdomen.
Son pronostic vital était engagé samedi soir.

Ce dimanche 6 septembre il restait hospitalisé au CHU de Nantes mais ses jours ne seraient plus en danger.

Selon le subsitut du procureur de permanence ce week end son état de santé ne permettait pas encore son audition ce dimanche.

Toujours selon la même source "une dizaine de douilles" de calibre 9mm ont été retrouvé sur place par la police scientifique qui a bouclé le périmètre dans la soirée et terminait ses constatations ce dimanche matin.

Pour plusieurs habitants du quartier le square situé à proximité est un lieu de deal de drogue habituel.

Sébastien Alix élu d'opposition Modem à la mairie de Saint-Herblain habite depuis 2002 dans la rue où se sont déroulés les faits. Il témoigne:

"Hier soir je promenais mon chien à proximité rue de Grenoble et en repassant derrière j'ai entendu ce que j'ai pris pour des bruits de pétards car nous entendons beaucoup de bruits de détonation dans le quartier. Je suis remonté chez moi, ma femme elle aussi entendu avait entendu des choses mais selon elle ce n'était pas des bruits de pétard. Quand je suis ressorti une heure aprés le quartier était bouclé. En 18 ans c'est la première fois que je vois le quartier bouclé, l'enquête criminelle qui se mène".

"Depuis 5 ou 6 ans on sent une dégradation dans le quartier. Il y a des rodéos, à une époque on a eu des vols de pièces de voiture dans les parkings souterrains et maintenant les stups ont gangrénés le quartier" rajoute l'élu qui parle de la lassitude du voisinage et du sentiment d'insécurité dans un quartier où "c'est une minorité qui pourrit la vie de la majorité". 

De son côté l'élu en charge de la tranquillité publique à la mairie de Saint Herblain explique que sa commune a fait installer 22 caméras de vidéo surveillance.

Jocelyn Jendek explique que notamment "sur la place Mendés France (NDLR: à proximité immédiate des faits) il y a une caméra de vidéo-surveillance. Les images sont en cours détude pour savoir ce qui a pû se passer en amont ou en aval et identifier les auteurs". 

Pour répondre à cette situation l'adjoint en charge de la tranquillité publique rappelle qu'un des engagements de campagne de la nouvelle équipe est de doubler les effectifs de police municipale, soit de passer de 8 à 16 policiers municipaux.

Jocelyn Jendek demande "l'engagement de tous pour stopper cette spirale de la violence". A ce titre il regrette la fermeture du bureau de police de Bellevue en 2010.

"On attend des moyens supplémentaires des services de sécurité de l'état" détaille l'élu. "Il y a 60 policiers nationaux sur Saint Herblain, ce n'est pas assez au vu de l'étendue de la commune".

L'enquête a été confiée à la police judicaire de Nantes qui instruit dejà de nombreuses affaires similaires.

Notamment au mois de juillet 2018 un meurtre s'était déroulé dans le même quartier, place Mendès France, à proximité immédiate des faits de ce dimanche.
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers