Vertou, près de Nantes : le maire renonce à l'abattage des arbres de la Chaussée des Moines

Les 16 arbres qui bordent le quai de la Chaussée des Moines à Vertou en Loire-Atlantique auront la vie sauve. Après l'action des habitants pour leur sauvegarde, le maire renonce à leur abattage, estimant que la réfection du quai ne le nécessite pas.

À Vertou, sur le quai de la Chaussée des Moines, 16 arbres doivent être abattus pour permettre son réaménagement, des habitants ont lancé une pétition pour protester contre cette décision.
À Vertou, sur le quai de la Chaussée des Moines, 16 arbres doivent être abattus pour permettre son réaménagement, des habitants ont lancé une pétition pour protester contre cette décision. © Christophe Turgis / France Télévisions
Finalement, Rodolphe Amailland, le maire de Vertou renonce à faire couper les arbres qui bordent le quai de la Chaussée des Moines à Vertou. Il en a fait l'annonce en conseil municipal ce jeudi 24 septembre. Depuis le début du mois, l'action des habitants pour leur sauvegarde a largement mobilisé, au delà des limites communales, par une pétition en ligne qui a rassemblé plus de 8000 signataires.

Métropole de Nantes, commune de Vertou et département de la Loire-Atlantique travaillent à la rénovation de ce site remarquable sur la Sèvre-Nantaise. Pour le maire, sa décision fait suite à celle du Conseil Départemental qui a dit ne plus avoir besoin de travailler sur la berge. Il n'y a donc plus besoin de couper les arbres, 5 marronniers, et 11 chênes des marais d'Amérique.
 
Le projet d'aménagement global intitulé "Théâtre des Angéliques" est porté par la métropole de Nantes, qui le finance à 52%, le département de la Loire-Atlantique pour 24% (la partie concernant l'écluse notamment) et la commune de Vertou pour 24%. Son coût est estimé à 8 millions d'euros. Le conseil municipal de Vertou l'avait adopté à l'unanimité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement aménagement du territoire politique