VIDÉO. Miss Machine, un océan de douceur pop

Nous vous l'avions présentée dès 2018, comme tombés sous le charme. La Nantaise Éloïse Boisseau alias Miss Machine a depuis fait son chemin et revient avec un deuxième EP, L'Océan dans lequel je nage, réalisé par le Vendéen Nikko, ex-guitariste du groupe Dolly. Nous les avons rencontrés tous les deux du côté de la mythique salle de L'Olympic, quartier Chantenay à Nantes...

Il y a très exactement trois ans sortait son premier EP baptisé Tout autour. Une pandémie et une bonne quarantaine de concerts plus tard, Éloïse Boisseau, alias Miss Machine fait son retour avec un nouvel opus de cinq titres, autant de pépites pop rock chantées en français, du Miss Machine assurément avec un petit truc en plus qui s'appelle l'expérience.

Un travail d'équipe

L'expérience oui mais également "une équipe de rêve", comme nous l'a confié Éloïse. Au Do it Yourself des débuts s'ouvre en effet une nouvelle période avec un entourage artistique élargi, à commencer par l'arrivée sur le projet de Nicolas Bonnière, aka Nikko, hier guitariste du groupe Dolly, aujourd'hui guitariste d'Eiffel, musicien dans l'âme mais aussi réalisateur pour différents groupes ou artistes, parmi lesquels DaYTona, Emmanuelle Monet, Calvin Russell et donc aujourd'hui Miss Machine.

"On avait écouté ce qu'il produit, on était un peu fan...", raconte Éloïse. "On s'était croisés deux ou trois fois sur des concerts...", poursuit Nikko, "je savais ce qu'ils faisaient. Oui, c'est Éloïse qui m'a appelé, qui m'a expliqué qu'ils voulaient faire un album ou un EP, ils se posaient encore beaucoup de questions par rapport à ça et puis ils savaient que je réalisais et moi j'aime ça. Ça tombait bien !"

"Ce que je propose quand je bosse avec un artiste ou des groupes, c'est de faire un essai sur un morceau, poursuit Nikko, j'ai pu faire une petite démo de mon côté et ça permet de rassurer tout le monde, de savoir si on parle de la même chose et puis moi, j'aimais beaucoup les morceaux, c'est ce qui me fait décider en fait de travailler avec un groupe ou un artiste, ce sont d'abord les morceaux".

Avec quel objectif ?

"Mon travail, c'est souvent d'aller chercher des choses qui ne sont pas là ou qui apparaissent, saisir des petites erreurs ou des petits trucs qui se passent en studio... c'est un jeu de passe-passe en fait, c'est leur musique qui me donne des couleurs, des textures".

Résultat, un EP un peu plus rock, un peu plus brut, que le précédent selon Éloïse.

"Il y a un peu un fil directeur dans les morceaux de l'EP en tout cas dans les paroles sur un sentiment d'inadéquation avec les autres, avec le monde, ce qui est un peu paradoxal parce que je pense que ce sentiment est partagé avec plein de gens en fait. Et le morceau Avec les loups est un peu une balade dans le monde, une promenade un peu désabusée, un peu triste et en même temps une fuite, c'est sortir un peu du monde, mais pas en sortir dans le sens où on se suicide, non ce n'est pas triste comme ça".

Des paroles en français

Et des textes toujours en français. "Quand j'ai commencé à écrire, il fallait vraiment que je me force parce que je n'avais jamais rien écouté en français, et c'est le fait d'écrire en français qui m'a donné envie d'écouter du rock français. Après, il y a la question de l'accent, je trouve que c'est un truc qui pêche à chaque fois, j'ai beaucoup de mal avec les accents français dans les chansons anglaises".

Éloïse au chant et à la compo, Nikko à la réalisation de l'EP et Marian Landriève à la réalisation du clip du premier single, Avec les Loups. Marian Landriève s'est déjà fait remarquer dans le milieu avec sa mise en images des chansons de Cabadzi. Un imaginaire sans limite qui colle particulièrement à ce titre mélancolique.

Pour parler de cette aventure musicale, de l'album, du clip et plus encore, nous avons donné rendez-vous à Éloïse et Nikko à deux pas du mythique Olympic qui rappelle tant de souvenirs aux Nantais et bien évidemment à Nikko plusieurs fois à l'affiche ici-même avec Dolly dans les années 90 et 2000. Rencontre au premier étage de la brasserie Chez ta mère où nous avons été chaleureusement accueillis par Fernando.

L'EP L'Océan dans lequel je nage sera disponible dans les bacs mercredi 27 septembre.

Plus d'infos sur Miss Machine ici

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité