• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Notre-Dame-des-Landes : quel est cet écussson arboré par le Général en charge des opérations ?

© Reporterre / Anaïs Denet sur Twitter
© Reporterre / Anaïs Denet sur Twitter

Le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale, Richard Lizurey, s'est affiché avec un écusson peu conventionnel lors de la deuxième vague d'évacuations à Notre-Dame-des-Landes ces derniers jours. 

Par Cathy Dogon

L'insigne a été repérée par une journaliste indépendante travaillant notamment pour RMC et BFMTV. Elle en a posté une photo sur Twitter jeudi. 


On y voit une manche, celle de Richard Lizurey, sur laquelle est cousue un écusson avec deux clés à molette et un piston en forme de tête de mort, des flammes, 2018 inscrit sur une banderole. On peut y lire "Gendarmerie Nationale - Notre Dame des Landes". Ce même écusson apparaît sur une photo publiée par le média Reporterre le même jour. 


En revanche, il ne figure pas sur la manche du Général sur les photos diffusées par la banque d'images MaxPPP le lendemain, vendredi 18 mai. 

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

(lire la signification de cette insigne plus bas)

Qui est Richard Lizu​rey ?


Général de son rang, le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale (DGGN) dirige les opérations d'évacuation de Notre-Dame-des-Landes. Il a été nommé par Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'intérieur en 2016.

Sur le terrain ces derniers jours pour la deuxième vague d'évacuations à Notre-Dame-des-Landes, le Général se voulait pourtant coopératif et a tenté d'approcher des zadistes pour plus de "transparence" dans les opérations, reportait Le Figaro. Comment l'écusson a-t-il été accueilli ? Sur Twitter, certains internautes se montrent compréhensifs. 


Richard Lizurey peut entre autres porter ces décorations : la Légion d'honneur, l'Ordre National du mérite, la médaille en bronze de la défense nationale, la médaille de reconnaissance de la Nation, la médaille commémorative française, la médaille de l'OTAN pour sa participation aux opérations au Kosovo, et la Grande Croix de l'ordre du mérite de la Guardia Civil.

La réglementation en vigueur pour le port d'insignes

Si l'on en croit un document officiel paru en 2016, un gendarme est libre de porter l'insigne de son choix, avec l'approbation préalable d'une "commission de la tenue".

Par tradition, certaines unités ou groupes peuvent en fonction de circonstances particulières créer un écusson 'souvenir' destiné à marquer une opération particulière. Il s'agit d'un acte de cohésion destiné à symboliquement 'marquer' l'expérience partagée. (...) L'insigne demeure de conception libre. Il ne doit cependant pas porter atteinte aux valeurs ni ternir le renom de la gendarmerie.


s'est expliqué le SIRPA, le service de communication de la gendarmerie, après une question posée par le service de fact-checking de Libération. "Le Directeur Général de la Gendarmerie s'est vu offrir cet écusson par un groupe de gendarmes mécaniciens de Loire-Atlantique." a-t-il continué. "Il lui a été offert lors de la première partie des évacuations", le 9 avril dernier.

Le lendemain en revanche, Richard Lizurey porte un écusson plus traditionnel, celui de la Gendarmerie Nationale : bleu et noir avec au centre une grenade, symbole des unités d’élite sous l’Ancien Régime. 

L'écusson en vigueur dans les Pays de la Loire reprend les armes de Nantes. Il reprend les hermines noires. On y voit aussi un trois-mâts flottés, lui aussi arborant le symbole breton. 

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus