• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Notre-Dame-Des-Landes : la ministre des transports attendue avec un cercueil

Les habitants de Saint-Aignan de Grandlieu ont confectionné un cercueil pour dire leur colère / © France 3 Virginie Charbonneau
Les habitants de Saint-Aignan de Grandlieu ont confectionné un cercueil pour dire leur colère / © France 3 Virginie Charbonneau

Elisabeth Borne aura un important comité d'accueil lorsqu'elle arrivera à Saint-Aignan de Grandlieu. Les habitants de la commune proche de l'aéroport de Nantes-Atlantique ont deux mots à dire à la Ministre des Transports après l'abandon du projet de Notre-Dame-Des-Landes.

Par Olivier Quentin

Des centaines de personnes se sont massées ce matin devant la mairie de Saint-Aignan de Grandlieu, près de Nantes. Ce sont pour la plupart des habitants de la commune proche de l'aéroport mais aussi des Nantais venus dire leur déception après l'abandon du transfert vers Notre-Dame-Des-Landes.

La Ministre des Transports Elisabeth Borde en visite ce matin doit rencontrer le maire de la commune à la mi-journée pour évoquer le réaménagement de Nantes-Atlantique. 

Les manifestants ont réalisé un cercueil sur lequel on peut lire : " Ci-gît la démocratie 1789-2017", cercueil que les riverains de l'aéroport ont l'intention de faire parvenir à l'Elysée. 
Des centaines de manifestants attendent la Ministre des Transports à Saint-Aignan de Grandlieu / © France 3 Virginie Charbonneau
Des centaines de manifestants attendent la Ministre des Transports à Saint-Aignan de Grandlieu / © France 3 Virginie Charbonneau

Entonnant pour certains le Chant des Partisans, ils ont également confectionné une couronne mortuaire avec leurs cartes d'électeurs pour symboliser leur déception alors qu'un référendum avait donné une majorité de voix pour le transfert de l'aéroport vers Notre-Dame-Des-Landes en juin 2016.

Les manifestants ont déchiré leurs cartes d'électeurs / © Photo France 3 Eleonore Duplay
Les manifestants ont déchiré leurs cartes d'électeurs / © Photo France 3 Eleonore Duplay


"Macron m'a tué" ou "Nantes-Atlantique saturés, les riverains aussi" sont aussi parmi les slogans affichés par les manifestants.

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus