Campbon, Loire-Atlantique : un éducateur mis en examen pour agressions sexuelles aggravées

Un éducateur spécialisé a été mis en examen et maintenu en détention pour agressions sexuelles aggravées sur trois victimes de moins de 15 ans lors de "vacances apprenantes" organisées cet été à Campbon (Loire-Atlantique), a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Saint-Nazaire.
Le site de la colonie de vacances à Campbon en Loire-Atlantique, le 4 septembre 2020
Le site de la colonie de vacances à Campbon en Loire-Atlantique, le 4 septembre 2020 © France Televisions - Cyril Dudon
Cet éducateur spécialisé n'avait pas d'antécédents judiciaires et aurait agressé trois victimes potentielles de moins de 15 ans, dont une de 4 ans, selon le parquet.
           
Les faits auraient été commis en juillet et août dans le cadre des "vacances apprenantes" et les victimes sont des mineurs placés par le Conseil départemental, a précisé le parquet.
           
Le mis en cause avait demandé sa remise en liberté, ce qui lui a été refusé vendredi par la cour d'appel de Rennes.
           
Le dispositif "vacances apprenantes", imaginé pour pallier les retards accumulés pendant une année scolaire perturbée par l'épidémie de coronavirus, a bénéficié à 950 000 élèves durant l'été, selon le ministère de l'Education nationale.

Notre reportage sur place 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers pédophilie