Coronavirus : Hellfest, Nuit de l'Erdre, Poupet, Les Escales, les festivals printemps-été 2020 seront-ils maintenus ?

Le Hellfest, la Nuit de l'Erdre, Poupet, Les Escales, Les 3 Eléphants, aucun n'a annoncé encore d'annulation. Mais en coulisses, la plupart se préparent à trouver un plan B, ou bien à des annulations pures et simples.

D'ici le mois de juillet, le festival des Escales espère que la situation permettra la tenue des concerts en plein air.
D'ici le mois de juillet, le festival des Escales espère que la situation permettra la tenue des concerts en plein air. © DR Martin Launay- Ville de Saint-Nazaire
Il doit ouvrir le bal, du 13 au 17 mai. Le festival des 3 éléphants à Laval pourrait être l'un des premiers à annoncer l'annulation. "On a travaillé à des solutions de repli, avec des jauges public moins importantes, au théâtre ou au 6 par 4, la salle des musiques actuelles. Mais plus les jours avancent, plus cela semble compromis" soupire Yann Bieuzent, le directeur de l'association Poc Pok qui organise le festival.

L'enjeu de la survie des prestataires

Comme les autres acteurs du secteur culturel, il attend le décret ou l'arrêté qui viendra mettre un terme à cette incertitude, interdisant officiellement tous les rassemblements de plus de 100 personnes. C'est la seule solution pour casser les contrats avec les artistes et les prestataires, et surtout faire appel aux assurances.

Pour les 3 éléphants, les collectivités ont assuré le maintien des subventions, ce qui permet au festival d'être serein sur le maintien de l'équilibre financier. Le directeur, Yann Bieuzent veille surtout à préserver les prestataires et les intermittents sans qui le festival n'aurait pas lieu : " Pour les sociétés avec qui on n'avait pas encore signé de devis, c'est prendre l'engagement de travailler avec eux en 2021. Pour les plus fragiles, ne pas réclamer le remboursement des accomptes déjà versés. Pour les intermittents, on attend le décret qui ouvrira les droits au chômage partiel."
 

 

Vers un report du Hellfest

L'organisation du festival de métal qui devait se tenir du 19 au 21 juin devrait annoncer dans les jours qui viennent le report de la 15e édition. 

"Nous attendons des nouvelles de l’État à travers le Ministère de la Culture. En effet le décret interdisant les rassemblements est actif jusqu’au 15 avril et personne ne sait ce qui va se dérouler après cette date, il faut donc que l’Etat se positionne très rapidement afin que les acteurs des milieux culturels puissent avoir une visibilité sur les prochaines semaines", nous disait samedi 4  avril Eric Perrin, le responsable communication du festival

 

Il préfère évoquer un report car "cette 15ème édition anniversaire aura lieu dans tous les cas, même si c’est en 2021".  

La Nuit de l'Erdre "plus incertaine que jamais"

"L’équipe est toujours confinée en télétravail et donne tout son possible pour entretenir la flamme d’une belle édition 2020. Nous vivons une situation sans précédent où il est toutefois difficile de se projeter avec optimisme", écrivent ce lundi 6 avril les organisateurs de la Nuit de l'Erdre qui doit se tenir du 26 au 28 juin.

"Il est à ce jour difficile de se positionner définitivement car bon nombre de décisions sont indépendantes de notre volonté. Certains délais sont incompressibles, que ce soit pour nos partenaires, nos fournisseurs, nos prestataires, ou pour nous, poursuivent les organisateurs du festival, concrètement, le maintien ou l’annulation du festival dépend d’un nouvel arrêté d’interdiction des rassemblements".
 

Le festival de Poupet reste confiant

Organisé du 1er au 23 juillet, le festival de Poupet se veut très confiant pour l'instant. "On n'a pas d'annulation dans les tuyaux, ni de notre côté, ni du côté des artistes. On attend un décret du gouvernement qui nous donne l'issue du confinement et la jauge autorisée", explique Philippe Maindron, l'organisateur. Avec seulement deux artistes étrangers, Sting et les Black Eyed Peas, le festival se sent peu menacé par les restrictions qui pèseront sans doute encore sur les vols internationaux.

Quant à la jauge, 5 000 personnes pour le théâtre de verdure, 20 000 personnes pour les deux plus grosses soirées, organisées à l'extérieur du site, elle n'inspire pas encore d'inquiétude à l'organisation : "On est loin des centaines de milliers de personnes aux Vieilles Charrues !" Philippe Maindron se dit confiant : "La semaine dernière, on a annoncé la programmation de Poupet Déraille, ça a été très bien accueilli, on a eu 150 000 vues et plus de 4 000 commentaires qui montrent que les gens sont dans l'attente, ils espèrent."
 

Plan B pour les artistes des Escales

Organisé à Saint-Nazaire du 24 au 26 juillet, le festival des Escales dispose d'un peu plus de temps. "Toute l'équipe est au télétravail pour préparer l'édition 2020" affirme Gérald Chabeau, le directeur. "Nous prendrons la décision de maintenir ou pas d'ici la fin du mois de mai, deux mois avant le festival." Une incertitude pesante alors qu'il faut engager les frais sur les contrats d'artistes et les accomptes auprès des prestataires.

Outre la situation sanitaire française, les Escales regardent aussi avec inquiétude du côté de l'Afrique, Lagos et le Nigéria, les invités d'honneur du festival, n'en sont qu'au tout début de l'épidémie de Covid 19. Sachant qu'en temps normal, il faut au minimum 15 jours - un mois pour obtenir le visa d'un artiste africain, les organisateurs préparent un plan B et dressent la liste des musiciens africains vivant en France ou en Europe. "La France a toujours été une terre d'accueil pour ces artistes, tout comme l'Angleterre, et l'Allemagne" rassure Gérald Chabeau. Par contre, il n'y aura pas de report de l'édition au mois de septembre, car il faudra lancer la saison du VIP, la salle de concerts que gère également l'association.

L'envie de faire la fête ne manque pas, reste à savoir si la situation sanitaire le permettra.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société festival événements sorties et loisirs hellfest festival de poupet culture musique