Jeux Paralympiques de Tokyo : Stéphane Houdet, tennisman de Saint-Nazaire, porte-drapeau de l’équipe de France

Il est l'élu parmi les élus : Stéphane Houdet vient d'être choisi par le public, avec Sandrine Martinet, pour être le porte-drapeau de la France aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020. Retour sur le parcours de ce sportif hors normes.
Stéphane Houdet, déjà quadruple médaillé olympique, sera le porte-drapeau de l'équipe de France lors des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.
Stéphane Houdet, déjà quadruple médaillé olympique, sera le porte-drapeau de l'équipe de France lors des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020. © Tibaut Chouara

Le 24 août 2021, le temps d'une cérémonie mythique, il troquera sa raquette contre le plus beau des drapeaux. Stéphane Houdet vient d'être élu pour mener le cortège de l'équipe de France aux Jeux Paralympiques de Tokyo. "Quand j'ai appris la nouvelle puis quand je me suis retrouvé avec tous les sportifs français, j'ai ressenti un immense plaisir et une très grande fierté. Je mesure la charge de la mission et je suis animé par l'envie de bien faire", explique-t-il au téléphone alors qu'il s'apprête à disputer Wimbledon. 

Un enfant de la région 

Natif de Saint-Nazaire, Stéphane Houdet a grandi à Pornichet. Il a passé ses années de lycée à La Baule avant de réaliser ses études supérieures à l'école vétérinaire de Nantes. Sa carrière de tennisman professionnel l'amène à voyager partout dans le monde mais ce papa de 4 jumeaux reste très attaché à sa région d'origine. 

La vie de Stéphane Houdet bascule en 1996. Un accident de moto lui fait quasiment perdre l'usage de sa jambe gauche. Il explique : "c'était comme un membre mort pour moi". En 2004, après avoir vu un golfeur handisport équipé d'une prothèse et parfaitement libre de ses mouvements, il convainc son chirurgien de l'amputer. "Là, c'était le jour et la nuit, avec la prothèse, j'ai retrouvé quasiment toute ma mobilité", se réjouit-il. 

Le sport comme thérapie 

Avec ou sans sa jambe, Stéphane Houdet n'a quasiment jamais lâché le sport. Il précise : "J'ai vu le sport comme un vecteur de communication, d'abord avec moi-même, puis avec les autres. C'était une façon pour moi de me reconstruire, de restaurer l'image que j'avais de moi-même. Dans la difficulté, on recherche les éléments qui nous ont construits plus jeune". 

Le nazairien a débuté sa carrière handisport dans le golf avant de rebasculer vers le tennis. Grâce à un fauteuil en carbone exceptionnellement léger qui lui permet de jouer à genoux, Stéphane Houdet retrouve les sensations de ses jeunes années de tennisman et se dit pleinement heureux. 

Plusieurs médailles olympiques

Il a gagné 23 titres en Grand Chelem. Stéphane Houdet possède déjà 4 médailles olympiques : deux en or et une en bronze en double messieurs avec Michaël Jeremiasz puis avec Nicolas Peifer ; une médaille d'argent en simple aux JO de Londres. 

Les objectifs du porte-drapeau et de la délégation française pour Tokyo 2020 sont clairs : 40 médailles pour les Jeux Olympiques, 35 pour les Paralympiques et deux médailles individuelles (en simple et en double) pour le tennisman. 

Je sens le poids de toute une nation derrière nous

Stéphane Houdet

S'il n'est pas blessé et que sa carrière suit son cours normalement, Stéphane Houdet se voit bien participer aux JO de Paris 2024. Il aura alors 53 ans. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport tennis