Saint-Nazaire : un réveillon pour les copains de rue

Une soixantaine de copains et de copines de rue se sont retrouvés ce jeudi, salle de la Fraternité à Saint-Nazaire, autour d’un repas de fête organisé par l’association R’éveillons la solidarité.

C’est jour de fête à la salle de la Fraternité. A l’heure du déjeuner, une soixantaine de personnes en situation de précarité sont invitées à festoyer autour d’un repas offert par l’association R’éveillons la solidarité.

Depuis trois jours, les 20  bénévoles de l’association sont sur le pont pour recevoir comme il se doit leurs invités. Au menu : du saumon fumé, des œufs mimosa, du chapon , des fruits et des yaourts. Le tout arrosé de boissons sans alcool. Ces denrées proviennent de dons de grandes surfaces de Saint-Nazaire et du Pouliguen. 

"Ça met du baume au coeur"

En fond musical, le groupe Lost Road, assure l’animation pendant le déjeuner. " Ça fait plaisir d’être ici, de voir des gens, de discuter avec eux. Pour une fois qu’on ne nous regarde pas de travers ",  glisse Patrice 52 ans. "Un concert, je ne me souviens plus quand j’en ai vu un ", poursuit Guillaume 25 ans.

Une fois le repas de Noel fini, place à la distribution des cadeaux. Des vêtements et des denrées alimentaires. "J’ai pris un petit haut, un pull et un tour de cou. Ça dépanne ! Ça met du baume au cœur, de voir ces bénévoles au grand cœur", souligne Jeanne 60 ans. Un coiffeur est même là pour offrir à qui le veut, une coupe gratuite.

Maraude alimentaire tous les samedis

L’association R’éveillons la solidarité est née il y a 3 ans. " Au départ nous offrions un repas chaud tous les samedis soir sous la passerelle de la gare de Saint-Nazaire. Mais avec l’arrivée de la pandémie, nous avons modifié notre fonctionnement en organisant des maraudes. Tous les samedis. Seul jour où toutes les autres associations caritatives sont fermées ", raconte Jean-Michel Texier, le responsable financier de l’association. Depuis R’éveillons la solidarité  ne cesse d’œuvrer pour les sans-abris et les personnes en grande précarité.

"Nos copains et nos copines de rue ont entre 17 et 77 ans, et on les connait tous", indique Sabrina Hamon-Guyonnet, la responsable légale de l’association. Tous les samedis matins, les bénévoles vont chercher les produits en DLC courtes (Date limite de consommation courte) donnés par les supermarchés.

75 000 euros de produits distribués en un an

Ensuite, c’est la distribution dans trois endroits différents de Saint-Nazaire. Cette année, l’association a distribué pour 75 000 euros de produits à ceux qui en ont besoin. Le double de l’an passé. " Nos bénéficiaires ont des profils variés. Certains vivent dans leur voiture, sous une tente, dans des garages, dans des hôtels réservés par le 115", précise Jean-Michel Texier.

Dès ce samedi, les bénévoles vont reprendre leur maraude hebdomadaire. Une nouvelle année commence mais la précarité est toujours-là…                  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité