Les urgences de Saint-Nazaire ne peuvent plus faire face à l'afflux de patients. L'hôpital les enjoint à se tourner vers la médecine de ville.

Des délais d'attente anormalement longs, un flot de patients qui ne tarit pas. L'épidemie de grippe et les virus hivernaux entrainent un engorgement des urgences.

Face à cette situation, la direction de l'hôpital de Saint-Nazaire vient de publier un communiqué incitant les patients, dont les cas ne relèvent pas des urgences, à se diriger vers les médecins de ville, SOS médecin et les maisons de santé de l'agglomération.

D'ordinaire, le service d'urgence recense 140 entrées/jour, 185 entrées recensées le 30 décembre dernier.