Victoires de la musique 2024. En coulisses avec Zaho de Sagazan et son équipe

L'an dernier, elle était inconnue du grand public. À 24 ans, Zaho de Sagazan a remporté quatre Victoires de la Musique. Un triomphe que nous avons suivi avec ses musiciens, son tourneur, et tous les membres de son équipe, dans les coulisses de la cérémonie.

En coulisses, ils n'ont pas manqué une miette du triomphe de Zaho de Sagazan. Toute l'équipe du label, les musiciens et son tourneur suivent avec émotion l'ouverture des enveloppes. Première Victoire de la Musique, première explosion de joie à l'annonce de la chanson de l'année.

Une chanson qui touche le cœur des gens

Sur scène, Zaho de Sagazan, entre rire et larmes, laisse parler son cœur : "Je suis tellement contente d'avoir cette Victoire. Tous les artistes rêvent d'écrire des chansons qui touchent le cœur des gens."

Décernée par le public, cette Victoire décernée à "La Symphonie des éclairs" lui tenait à cœur, tout particulièrement : "Je l'aime trop cette chanson, elle est trop importante pour moi... Elle raconte toute ma vie. Je suis très sensible, comme vous pouvez le remarquer, et pendant très longtemps j'ai pensé que c'était pas bien d'être sensible parce que ça me faisait défaut dans la vie, parce que ça se traduisait en pleurs, en cris, en colère, en plein de choses pas très agréables."

Je me suis rendu compte qu'en pleurant sur mon piano, ça me faisait un bien fou

Zaho de Sagazan, artiste

"Et un jour, j'ai découvert la musique et je me suis rendu compte qu'en pleurant sur mon piano, ça me faisait un bien fou, ça faisait de mal à personne, et surtout, ça faisait des jolies chansons. Et je me suis rendu compte que ce que je pensais dans la vie être mon plus grand défaut était finalement ma plus grande qualité."

En coulisses, son tourneur, Joran Le Corre, a, lui aussi, les larmes aux yeux. "Je suis trop dans l'émotion. C'est le vote du public, c'est pas le truc des pros. C'est fou, c'est fou !" Pour lui, l'histoire avec Zaho de Sagazan a commencé il y a trois ans, après que la chanteuse ait assuré la première partie de Mansfield Tya au Trianon à Paris. Puis, il y a eu les Transmusicales, véritable tremplin pour la jeune artiste qui avec cinq concerts, cinq soirs de suite, devient la révélation de l'année 2022. Depuis, c'est l'emballement. 115 concerts en un an, et la consécration pour les Victoires de la Musique.

Quatre Victoires de la Musique

Après la meilleure chanson, l'entourage de la jeune artiste suit avec la même émotion les trois autres victoires qui lui sont décernées : révélation féminine, révélation scène, meilleur album. Sur quatre nominations, seul le meilleur clip lui échappera, décerné à la rappeuse Shay. 

Meilleur artiste masculin ex-aequo avec Gazo, le chanteur Vianney se dit fan de la voix grave de Zaho de Sagazan, avec qui il partage un lien particulier avec la Loire-Atlantique : "Notez que ce n'est pas la première à tout défoncer aux Victoires en venant de Nantes. Pensez à Christine." En 2014, Christine and the Queens (ayant depuis plusieurs fois changé de nom et désormais genré au masculin) avait aussi, remporté quatre victoires de la Musique dont celle d'interprète féminine de l'année.

Lorsqu'elle revient dans les coulisses, les bras chargés de ses quatre Victoires, Zaho de Sagazan est accueillie par toute son équipe pour de grandes embrassades, avant une longue séance photo et une conférence de presse où elle aura un mot pour Saint-Nazaire, la ville où elle a fait ses débuts lors des Concerts Salade avec la troupe des Irréductibles du lycée Aristide Briand. Après avoir dédicacé sur scène ses Victoires aux soignants et à tous ceux "qui font du bien", la jeune femme, qui avait travaillé en EPHAD avant de se consacrer à sa carrière artistique, a dédié ses Victoires "à tous les gens gentils de la terre."

Un parcours artistique entamé au lycée

 Avant la série de Victoires, Zaho de Sagazan avait interprété sur scène la Symphonie des Eclairs. "C'était un moment très très fort. Pour tout vous dire, je suis sortie de scène complètement effondrée, en larmes. Je pense que j'étais extrêmement stressée et que j'avais très envie de porter cette chanson", a-t-elle déclaré à l'équipe de France 3 Pays de la Loire.

La jeune femme tourne depuis l'âge de 16 ans avec notamment Tom Geffray, compagnon de scène depuis l'époque du lycée Aristide Briand, ou son amie Lucie Guilloux, autre amie de lycée qui accompagne notamment sa communication digitale. Une maturité qui se ressent dans ses chansons, entraînantes et profondes, mais également dans les quatre discours, tous différents, prononcés lors de cette soirée triomphale. 

"Cela fait des années que dans ma douche, je gagne des Victoires. Comme tous les artistes qui font de la musique, on s'invente, on rêve. Et cette fois-ci, c'était le moment où il ne fallait pas se louper." 

Une ascension fulgurante

En juin 2023, nous avions rencontré l'artiste. En un an, sa vie avait basculé d’illustre inconnue à révélation de l’année. Zaho de Sagazan vivait alors une ascension musicale fulgurante, nourrie de concerts complets, d’interviews sur les plateaux télé et radios et de "Une" dans les journaux.

durée de la vidéo : 00h06mn12s
En un an, sa vie a basculé d’illustre inconnue à révélation de l’année. Zaho de Sagazan vit une ascension musicale fulgurante, nourrie de concerts complets, d’interviews sur les plateaux télé et radios et de "Une" dans les journaux. La jeune Nazairienne crève l’écran. Un phénomène qui n’a pas pu vous échapper. ©France Télévisions / MStreams

Plusieurs Zéniths et une tournée à l'étranger

Avec cette série de Victoires, Zaho de Sagazan travaille à un élargissement de sa tournée à l'étranger pour 2025. Dans les semaines qui viennent, elle doit également adapter son spectacle pour une tournée de Zéniths, d'abord à Nantes, le 11 mars, puis à Paris le mercredi 13 mars, avec notamment le passage de 2 à 4 musiciens sur scène. 

Début avril, Zaho de Sagazan se produira aussi au Chabada à Angers, puis dans les festivals de Poupet et de la Nuit de l'Erdre.

Sur les réseaux sociaux, le triomphe de la jeune artiste ligérienne a été notamment salué par la maire de Nantes, Johanna Rolland et par Christelle Morançais, présidente du Conseil Régional.

Après avoir remporté la Victoire de la meilleure chanson originale, Zaho de Sagazan avait rappelé cette phrase, qu'elle aime répéter dans ses concerts : "Être sensible, c'est être vivant, et nous ne sommes jamais trop vivants. Pour toutes les petites tempêtes qui m'écoutent, merci infiniment !"

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité