Cet article date de plus de 5 ans

Sainte-Anne-sur-Brivet : fuite d'hydrocarbures, ne pas consommer l'eau des puits

La préfecture de la Loire-Atlantique demande aux habitants de Sainte-Anne-sur-Brivet de ne pas consommer l'eau des puits, y compris pour les animaux depuis la fuite sur un pipeline survenue hier matin, l'eau potable du robinet reste parfaitement consommable
Lors de travaux de terrassement une canalisation a été percée au lieu-dit Tragouet sur la commune de Sainte-Anne-sur-Brivet. Une importante fuite d’hydrocarbure a été rapidement détectée avec potentiellement 550 m³ déversés dans les fossés environnants.

Les équipes du SDIS, renforcées par des experts de Total et du Cèdre, sont mobilisées sur place pour des opérations de pompage et pour sécuriser le point d’émergence de la fuite. 10 maisons ont été évacuées et une solution de relogement est proposée à la vingtaine d’habitants concernés.

Un périmètre est en cours de définition pour interdire la consommation d’eau des puits tant humaine qu’animale. Il est d’ores et déjà recommandé aux
habitants qui se situent aux alentours de ne pas consommer l’eau des puits.
Les propriétaires des puits concernés seront informés individuellement des mesures de précaution à prendre suite à cet accident.

En revanche, le réseau d’eau potable n’est pas concerné. Il n’y a aucune contreindication à la consommation de l’eau du robinet.


Le reportage de Thierry Bercault et Daniel Le Floch

durée de la vidéo: 02 min 05
Loire-Atlantique : une fuite d'hydrocarbure à Sainte-Anne-sur-Brivet, les riverains évacués ©f3 pays de la loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers environnement société pollution