Cet article date de plus de 5 ans

Treillières. Après 18 ans de querelles, la fontaine de Saint-Symphorien est enfin accessible

Dix-huit ans d'attente mais cette fois, c'est la bonne. Ce 22 août, le propriétaire a lâché du lest et autorisé le public à se rendre sur le site dédié au saint patron de la ville.
Une fontaine, une petite grotte et, il y a encore quelques années, une statue de Saint-Symphorien - tombée dans l'eau depuis, elle se serait dissoute- et un lavoir. Ce site fait partie de l'histoire de Treillières et de nombreux habitants aimeraient pouvoir venir visiter ce lieu d'histoire et de légende. 
"On raconte, se rappelle le maire, que lors d'une procession jusqu'à la fontaine, en 1976, pendant la grande sécheresse, l'orage a éclaté. Le miracle de Saint-Symphorien s'était de nouveau produit." 

Seulement voilà. Légende, croyance ou curiosité ont dû patienter près de 20 ans. Comme le site se trouve à proximité d'un terrain privé, les propriétaires successifs en ont interdit l'accès pour protéger leur intimité. La ville a laissé faire, même si la fontaine en elle-même se situe sur un terrain public.
Une association s'est montée pour protester: Treillières au fil du temps. Et, après 18 ans d'attente, le propriétaire actuel s'est résolu à céder du terrain. Ce 22 août, jour de la Saint-Symphorien, il a permis au public de se rendre sur les lieux.

L'accès n'est cependant pas total. Le propriétaire a établi des horaires et des dates de visites précis. Prochain rendez-vous, le 19 et 20 septembre, de 9 heures à 19 heures, pour les journées du patrimoine.

Un reportage de Christophe Amouriaux et Frédéric Grunchec:

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société patrimoine culture