Voyage à Nantes : les affichettes “Où est Steve” finalement intégrées à l'oeuvre de la place Royale

Une banderole a été déployée sur la statue de la fontaine de la place Royale...une allégorie de la Loire / © S.Gadet/France3 Pays de la Loire
Une banderole a été déployée sur la statue de la fontaine de la place Royale...une allégorie de la Loire / © S.Gadet/France3 Pays de la Loire

Elles étaient apparues, collées sur les statues exposées Place Royale dans le cadre du Voyage à Nantes. Rapidement enlevées, les affichettes ont refait leur apparition hier lundi, en fin d'après-midi. Désormais elles seront intégrées à l'oeuvre de l'artiste.

Par Sandrine Gadet

"Où est Steve ?", c'est la question lancinante que posent famille, amis et soutiens depuis la disparition de Steve Caniço, ce jeune homme disparu dans la nuit du 21 au 22 juin dernier, lors de la fête de la musique. Vraisemblablement tombé dans la Loire après l'intervention des forces de l'ordre Quai Wilson.

"Où est Steve ?" c'est aussi un slogan, un message écrit sur des affiches, et une banderole, visant à interpeller les pouvoirs public et les passants afin que la disparition du jeune homme "ne reste pas impunie."

À l'initiative d'un collectif de dessinateurs

Eric Chalmel est l'un d'eux. Il s'indigne du silence des autorités depuis la disparition du jeune homme. " Le fond du problème c'est qu'on n'appelle pas une police anti-émeute pour faire cesser une fête de jeunes ! Or sur ce point il n'y a eu aucune déclaration forte. explique t-il, avant de poursuivre. La maire de Nantes se réfugie derrière l'enquête en cours, la préfecture ne dit rien. C'est politiquement extrêmement grave, à part quelques prises de positions individuelles, on sent que tout le monde cherche à enterrer l'affaire. La seule chose qu'il fallait faire c'est dénoncer le dispositif de dispersion en lui-même...et rien! C'est incroyable! "

Dans un tract distribué lors du collage de ces affiches on peut notamment lire "Cet ordre aberrant  (l'intervention dans la nuit du 21 au 22 juin) est contesté au sein même de la police, Aucune réaction n'est venue de la préfecture, et quasiment aucune du coté des élus de Nantes Nous posons et reposons sans cesse la même question : où est Steve ?"

La semaine dernière, une première vague d'affichage avait tourné court. Aussitôt apposées sur une partie des 700 statues installées dans le cadre du Voyage à Nantes, Place Royale, elles avaient été arrachées. 

Ce lundi soir, les soutiens de Steve ont remis ça ! mais cette fois les affiches resteront.
Sollicité par nos confrères de la rédaction de 20 minutes, Jean Blaise, responsable du Voyage à Nantes, a expliqué que "l'artiste, Stéphane Vigny a été contacté et a estimé que son oeuvre étant là pour provoquer, il ne voyait pas d'inconvénient à ce qu'elle soit support de messages".

Que ce soit dans la ville, par le biais des affiches, sur les réseaux sociaux, à la une des journaux nationaux, "Où est Steve ?" bien plus qu'une question est devenue interjection.
La collectif, lancé par des artistes, relayé désormais par des citoyens, compte bien ne pas laisser les conditions de la disparition du jeune homme tomber dans les oubliettes de l'actualité estivale.





 

Sur le même sujet

Les + Lus