Angers : les contrôleurs des bus et trams équipés de caméras

10 caméras piétons vont permettre d'enregistrer les voyageurs indélicats lors de contrôles "difficiles" sur le réseau de transport public Keolis Irigo à Angers / © Éric Aubron
10 caméras piétons vont permettre d'enregistrer les voyageurs indélicats lors de contrôles "difficiles" sur le réseau de transport public Keolis Irigo à Angers / © Éric Aubron

Une caméra grand angle fixée au niveau du sternum, c'est la nouvelle arme dissuasive qu'utilisent les contrôleurs de Keolis à Angers pour se prémunir des voyageurs trop agressifs

Par Christophe Turgis

Pour l'instant les 40 contrôleurs du réseau de transport public Keolis Irigo à Angers disposent de 10 "caméra piéton". C'est le nom donné à ces caméras destinées à enregistrer les scènes de contrôles difficiles avec des voyageurs indélicats. Un expérimentation a été menée au printemps dernier sur le réseau Keolis de la Métropole de Lyon, son équivalent commence depuis quelques semaines à Angers. L'utilisation de ces 10 caméras reste basée sur le volontariat, 10 autres caméras compléteront le dispositif en 2016.

Les voyageurs fraudeurs représentent 5% des trajets effectués sur le réseau angevin. L'investissement dans ce nouveau dispositif représente environ 500 euros par caméra. Les images sont cryptées et peuvent être utilisées par la police en cas de dépôt de plainte. Les images réalisées dans les bus sont conservées 5 jours, 7 jours pour les trams.
Au total près d'un millier de caméras de surveillance "surveillent" le réseau de transport de l'agglomération d'Angers, dont plus de 700 dans les trams et les bus.

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus