• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Angers : de précieuses archives qui retracent les luttes féministes du 19e et 20e siècle

Le rassemblement contre les violences faites aux femmes à Saint-Nazaire / © Christophe François
Le rassemblement contre les violences faites aux femmes à Saint-Nazaire / © Christophe François

A l'occasion du mois du genre , gros plan sur le centre d'Archives du Féminisme d'Angers. Crée en 2000, il abrite des fonds recelant des informations sur l'histoire des femmes depuis le XIXeme siècle. Un lieu  peu connu, à découvrir. Il est ouvert à tous et pas seulement aux universitaires. 

Par Par CD avec Sandrine Gadet

Bien cachés au coeur de la Bibliothèque Universitaire, dissimulés par une lourde  porte, 200 mètres linéaires recèlent deux siècles d'archives intégralement dédiées au féminisme. 

"la jeunesse d'aujourd'hui imagine mal l'extraordinaire parcours qui a été celui des femme. Quand on est né au 20e siècle, quand on est né en 1920, qu'on a grandi sagement dans une institution catholique, on a l'impréssion d'avoir du parcourir une interminable course d'ostacles".

Ces mots sont ceux de l'auteure Benoite Groult qui a notamment légué à ce centre d'archives le manuscrit de son autobiographie. Sur les étagères les écrits côtoient les instruments de gynécologie du médecin fondateur du planning familial ou encore une carte éditée par des suffragettes, qui en 1926, réclamaient encore le droit de vote : "J'ai appris que le suffrage universel datait de 1948. En fin de compte, il s'agissait du suffrage masculin. Le suffrage universel date de 1944 et grâce aux archives du mouvement suffragiste on peut prendre connaissance de cette lutte des femmes pour l'obtention du droit de vote", explique France Chabot, conservatrice du CAF.

Le récit français est depuis toujours l'apanage des hommes, et il nie bien souvent la contribution des femmes à l'évolution de la société...le centre des archives du féminisme d'Angers offre une autre lecture de l'histoire.

Des chercheurs du monde entier


"Là il y a des ressources diverses qui sont travaillées par des professionnels. Les documents sont classés, répertoriés. c'est vraiment un outil précieux pour un chercheur", explique Claudine Delodde, étudiante bibliothécaire et professeur de lettres modernes.

Des chercheurs, il en vient  du monde entier pour travailler sur des thèmes aussi divers que l'avortement, le travail des femmes ou leur rôle en politique. Le centre d'Angers fournit même  des images pour les manuels scolaires d'histoire qui intègrent depuis peu un chapitre sur les luttes et les droits des femmes.
 

Un des 4 centres français de documentation féministe



Crée en 2000 au sein de la bibliothèque universitaire d'Angers le CAF est l'un des quatre principaux lieux de collecte et de sauvegarde des archives féministes en France, aux côtés de la bibliothèque Marguerite Durand, de la bibliothèque de Documentation internationale contemporaine et de l'espace audiovisuel Simone de Beauvoir.

Ces archives privées  ont été données ou déposées par des associations militantes d'envergure nationale ou par des personnalités françaises, de tous horizons, connues pour leurs combats et leurs prises de position féministe. Parmi elles : Benoîte Groult, Yvette Roudy, les chiennes de garde et bien d'autres...

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus