Angers SCO : les hauts et les bas de l'histoire

Angers SCO joue à guichets fermés au stade Jean-Bouin le match de la montée en Ligue 1, une telle effervescence n’avait pas saisi la ville depuis plus de vingt ans ! Il faut dire que le Sporting Club de l’Ouest (SCO) crée en 1919 a bien failli disparaître dans les années 2000.

Par Denis Leroy / XC editing

Retour sur les années galère des Noir et Blanc


1993-1994 est la dernière saison du SCO parmi l’élite. A l’époque, c’était la Division 1. Cette année-là fut cauchemardesque sur tous les plans. Disposant de l’avant-dernier budget du championnat, l’équipe ne sut relever le défi et s’adapter au niveau de la compétition  en raison d’un recrutement raté. Relégable dès la 12ème journée, le club en cours de saison se séparera même de son entraîneur emblématique Hervé Gauthier, sans résultat. Le SCO finit bon dernier et redescend au bout d’une saison seulement.

Tout le monde a fait des erreurs, moi y compris. De toute façon, on n’avait pas le budget…


Jacques Tondut
Ancien président  Angers SCO 1988-1994

Jacques Tondut

Supporters fidèles d'Angers SCO. / © Eddy LEMAISTRE / MAXPPP
Supporters fidèles d'Angers SCO. / © Eddy LEMAISTRE / MAXPPP

La dégringolade se poursuit 

2 années de suite en division 2 et pour finir en 1996, le club perd son statut professionnel et redémarre en championnat amateur. Du jamais vu en 50 ans d’existence !


Pendant 2 décennies, le SCO va faire le yo-yo, alternant montées et descentes au grand désespoir de ses supporteurs. Le club fait souvent plus parler de lui dans  les coulisses que sur les pelouses.

J’ai connu une dizaine de présidents, 12-13 entraineurs, parfois sur des demi-saisons, qui partaient, qui revenaient

Arnauld Lucas
Ancien joueur 1997-2006
Aujourd’hui entraîneur des gardiens de but Angers SCO
Lucas

Rien ne va plus


Pas moins de 10 présidents différents se succèdent dans cette période. Dans la liste des repreneurs éphémères, il y a aura un journaliste sportif de télévision Philippe Doucet, un producteur de cinéma, Patrick Norbert et pour finir en 2006, un jeune chef d’entreprise, Willy Bernard, 28 ans, plus jeune président de club professionnel en France, dont le modèle dans la vie n’est autre que …. Bernard Tapie.
Un mandat d'arrêt requis contre Willy Bernard / © MaxPPP
Un mandat d'arrêt requis contre Willy Bernard / © MaxPPP

Sur le terrain, les résultats s’améliorent d’année en année grâce à un staff compétent et un recrutement efficace. Le SCO se signale en Coupe de France atteignant la demi-finale en 2011 face au PSG. Le problème du président est qu’il confondra la comptabilité de son entreprise et celle de son club. Condamné par la justice pour abus de biens sociaux, il sera obligé de revendre le SCO en 2011.

J’ai joué en Espagne, quand tu leur dis : je viens d’Angers, ça ne leur dit rien. On va plus te parler du château que du club… »

Laurent Viaud
Ancien joueur 1989-1993
Aujourd’hui entraîneur des jeunes (U17) Angers SCO
Viaud


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus