Angers : visite guidée de l’ancien atelier du sculpteur François Cacheux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Denis Leroy avec EJ

L’artiste disparu en 2011 fera l’objet d’une grande exposition cet été à Trélazé. Pendant des années, il a vécu et travaillé dans une belle maison angevine située à Sainte-Gemmes sur les bords de Loire.

La maison de Port Thibaut est aujourd'hui conservée en l'état par sa femme Gisèle Cacheux. Le temps d’un après-midi de reportage, c’est elle qui nous sert de guide et nous entraîne dans l’atelier de dessin resté en l’état. Dans la pièce baignée de lumière, est rassemblé un condensé de la longue carrière de l'artiste. Sur les tables, des dessins préparatoires, sanguines et pastels ; une galerie de plâtres, de bustes et quelques bronzes féminins, la passion de toujours de François Cacheux.

Né en 1923, le sculpteur a été marqué à vie par la guerre. Résistant, il est fait prisonnier, condamné à mort et déporté. Revenu de l'enfer, il se plongera dès lors dans une intense création. Classique dans le style, il atteindra la renommée dans les années 90 et 2000 avec sa série des grands hommes. Il réalise des statues monumentales de Mitterrand, Jean Moulin, De Gaulle pour plusieurs villes dont Angers, Lille ou Montpellier.



La commande initiée par l’ancien maire Georges Frèche fera d’ailleurs polémique à l’époque avec une place réunissant côte à côte dix personnages du XXème siècle de De Gaulle à Churchill en passant par Mao et Lénine ! Connu à l'international, il exposera à plusieurs reprises aux Etats-Unis et  travaillera sans relâche jusqu'à sa disparition à l'été 2011.



► Marc Goua, maire de Trélazé (49) commente Résistance, une œuvre de François Cacheux installée sur le parvis de la mairie en 2004

Selon les voeux de la propriétaire, l'atelier est resté un lieu ouvert aux artistes à la demande, notamment pour des cours de dessin ainsi que pendant les Journées du patrimoine, certaines années.



Par ailleurs, comme dans un parcours, plusieurs oeuvres marquantes de François Cacheux sont visibles dans l'agglomération angevine sur des places, devant un lycée ou dans des parcs. Ne ratez pas la visite de l'arboretum d'Angers et son ancienne orangerie devenue l'espace François Cacheux avec des sculptures et dessins exposés en intérieur et dans la nature.



► Le reportage de notre rédaction

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité