Canicule et sport : "le risque n'est jamais nul", comment éviter le coup de chaleur d'exercice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Calcagni .

Connaissez-vous le coup de chaleur d'exercice ? Il touche principalement les sportifs qui pratiquent des efforts longs en période de température élevée.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Selon le Professeur Pierre Abraham, chef du service de médecine du sport au CHU d'Angers, un coup de chaleur " ça ne va pas survenir chez quelqu'un qui fait son jogging pendant une demi-heure par une journée de printemps fut-elle un peu chaude".

C'est des efforts qui sont souvent extrêmement longs et dans des contextes de températures assez élevées ou alors dans des cas où les gens ont des maladies ou des problèmes médicamenteux qui les empêchent de bien éliminer leur chaleur

Professeur Pierre Abraham

chef du service de médecine du sport au CHU d'Angers

Cependant, tempère le praticien hospitalier, "le risque n'est jamais nul".

"On peut avoir des coups de chaleurs graves sur des petites distances, de l'ordre d'une heure de course" détaille le Pr Abraham.

"Tout est une question d'équilibre entre la production naturelle par l'activité du muscle de la chaleur et son évacuation".

Le corps en plein effort est comme un moteur de voiture

Au fait comment le corps en vient à fabriquer un coup de chaleur ?

Le professeur Abraham utilise dans sa réponse une métaphore étonnante.

Le corps humain avec ses muscles fonctionne exactement comme votre voiture".

Professeur Pierre Abraham

chef du service de médecine du sport au CHU d'Angers

"Une voiture brûle de l'essence avec l'oxygène de l'air pour fabriquer de l'énergie mécanique. Notre muscle fait la même chose, il brûle du glucose, des protéines et des lipides et il transforme cette énergie en mouvement grâce à l'oxygène, explique le Pr Abraham, cette transformation produit énormément de chaleur. Dans le cas d'une voiture elle est évacuée par le radiateur. Dans le cas du corps humain, cette chaleur doit être éliminée au niveau de la peau".

Cette hausse de température n'est pas mauvaise en soi, souligne le médecin du sport. 

Tout comme un véhicule doit chauffer pour atteindre de meilleurs performances, la hausse progressive de la température du corps humain permet la mise en route de processus chimiques bénéfiques.

Cependant "quand vous faites un effort prolongé votre température va augmenter à 37,5 degrés puis 38 degrés" notre le chef du service de médecine du sport au CHU d'Angers et " lorsque votre corps n'est plus en mesure d'éliminer l'excédent de chaleur produit la température monte jusqu'à 39, 40 degrés voire au delà et là il y a des effets très toxiques sur les cellules".

Et de détailler ce qui fait la gravité du coup de chaleur: "c'est la destruction de cellules dans des organes profonds comme le rein ou le foie qui font toute la gravité de la maladie".

Selon le spécialiste du sport angevin, la mortalité sur les cas les plus sévères de coups de chaleur est passée en dix ans de l'ordre de 1 personne sur 3 personnes touchées à moins de 10% des cas grâce à la mise place de soins précoces.

Des symptômes qui doivent alerter

  • Éblouissements
  • nausées
  • maux de tête
  • vertiges
  • fatigue anormale
  • troubles de la vision
  • propos incohérents

Voici quelques uns des symptômes qui sont révélateurs d'un coup de chaleur d'exercice.

Il est recommandé de s’asperger régulièrement le visage et la nuque avec de l’eau et s’hydrater, avant d’avoir soif et avant, pendant et après l’effort.

Attention au coup de chaleur... Même sans forte chaleur !

Les spécialistes du CHU d'Angers l'affirment : même par une température de 25 degrés le coup de chaleur intense peut survenir.

" En l’absence de vent et avec un taux d’humidité élevé, la température corporelle augmente et sa régulation est rendue difficile, voire impossible, provoquant ces malaises qui peuvent être très graves voire fatals", souligne  Pierre Asfar, médecin réanimateur au CHU d’Angers.

Le coup de chaleur peut survenir quel que soit le niveau sportif rappelle le praticien hospitalier.

Les sportifs entrainés sont aussi touchés car ils se sentent, à tort, obligés de dépasser leurs limites dans le cadre de compétition.

Côté organisation, diverses recommandations sont émises par le ministère de la Santé et des Sports.

Météo France prévoit de belles éclaircies et des températures de l'ordre de 15-16° dimanche matin, un temps idéal pour courir en suivant, bien entendu, les recommandations.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité