"Le binôme champ de course-casino peut être une bonne idée", bientôt un casino au Lion-d'Angers ?

La loi de décembre 2023 sur l'implantation des casinos ouvre de nouvelles perspectives pour certaines communes, comme Le Lion-d'Angers, qui s'appuie sur la réglementation permettant aux villes ayant une activité équestre ou hippique, d'ouvrir un casino.

C'est un terrain qui ne paie pas de mine, mais qui pourrait rapporter gros ! Situé à l'ouest du Lion-d'Angers, près d’un rond-point où se rejoignent la route vers Rennes et Laval, il devrait accueillir le futur casino. Mais avant de parier sur le projet, il reste quelques étapes...

"Aujourd’hui, l’ensemble n’est pas défini. Nous avons prévu de rencontrer les casinotiers pour définir quels seraient leurs projets, que nous inscrirons dans cette délégation de service public, explique Etienne Glémot, maire du Lion-d'Angers. Les casinotiers, quand ils s'installent quelque part, ils essaient de construire un environnement propice aux jeux. Il y a des restaurants, mais aussi des salles de spectacle puisqu'ils sont obligés de consacrer de l'argent à la culture".

Dans cette commune d’un peu plus de 5 000 habitants, la nouvelle laisse pour l’instant de marbre les commerçants du centre-ville. Les habitués de ce PMU, eux, sont plus fébriles : "Moi, j'adore le casino ! Je me mettrai des limites, car on a vite fait de dépenser, mais c'est une très bonne idée".

Le binôme champ de course-casino peut être une bonne idée pour le Lion-d'Angers, ça va ramener du monde !

Véronique

Cliente du PMU

La loi promulguée le 15 décembre 2023 autorise désormais l’implantation d’un casino dans une commune qui possède une société des courses et qui a accueilli au moins dix événements équestres pendant un an.

Ce qui est le cas du Lion-d’Angers, avec ses courses hippiques et le célèbre Mondial du Lion. Reste un flou juridique autour de la notion de "haras historique". La commune a engagé un cabinet spécialisé.

Un reportage de Vincent Calcagni, Antoine Ropert et Nicolas Guilbaud :

durée de la vidéo : 00h02mn00s
reportage de France3 Pays de la Loire au Lion-d'Angers en Maine-et-Loire ©France 3 Pays de la Loire

Une revitalisation rurale... et fiscale !

"Ils savent bien que la loi n’est pas très bien rédigée, pour leur permettre de dire non. Et nous, on sait bien que le législateur nous a ouvert ce droit, surtout que nous sommes pleinement dans l'esprit de la loi, quant à l'objectif de revitalisation rurale", précise le maire de la commune.

Une revitalisation fiscale également car le casino pourrait rapporter un à deux millions d’euros par an à l’intercommunalité.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv