Paris 2024. Claire Supiot vise une médaille en natation aux Jeux Paralympiques

durée de la vidéo : 00h00mn48s
Le parcours étonnant de la championne de natation ©Les Nouveaux Jours Productions

Claire Supiot incarne l'esprit indomptable de la résilience et de la détermination. Elle est la première athlète française à avoir participé à la fois aux Jeux Olympiques et Paralympiques. À 55 ans, elle est la doyenne de la Team Anjou et de la délégation française qui se préparent pour les jeux de Paris.

Dans l'univers de l'athlétisme, certaines figures se distinguent non seulement par leur performance, mais également par leur détermination et leur résilience. Claire Supiot incarne cette essence même de la persévérance. Le magazine Envie Dehors, diffusé le 21 avril à 12 h 55, vous propose une rencontre avec cette championne.

Née avec une passion pour l'eau et une détermination à toute épreuve, Claire a marqué l'histoire en devenant la première athlète française à briller à la fois aux Jeux olympiques de Séoul en 1988 et 33 ans plus tard aux jeux paralympiques de Tokyo en 2021.  

Originaire d’Angers, Claire a toujours nagé. Après un cursus sport études à Dinard, elle rejoint l’équipe de France de natation dans les années 80. Sa carrière commence par des victoires éblouissantes : elle est neuf fois championne de France sur 100 m et 200 m papillon. Sa connexion avec les bassins était indéniable, mais le destin avait d'autres plans pour elle.

durée de la vidéo : 00h01mn21s
Claire Supiot se prépare aux Jeux paralympiques. En séance chez son préparateur physique. ©Les Nouveaux Jours Productions

Le diagnostic qui bouleverse une vie !

En 2009, un diagnostic de la maladie de Charcot-Marie-Tooth, lui est révélé. Cette maladie héréditaire est différente de la maladie de Charcot qui atteint tous les organes vitaux. La CMT (Charcot-Marie-Tooth), elle, touche les nerfs qui contrôlent les mouvements musculaires et ceux qui véhiculent les informations sensorielles vers le cerveau. Les malades, déséquilibrés, tombent souvent, ont moins de masse musculaire. C’est une affection neurodégénérative qui évolue beaucoup, mais avec laquelle, on peut vivre plus longtemps que la maladie de Charcot.

Cette maladie qu’elle surnomme "mon colocataire" aurait pu marquer la fin de sa vie sportive, mais pour Claire, elle est vite devenue, une invitation à redéfinir ses limites et à réinventer sa vie.

Elle troque alors ses lunettes de compétition pour devenir maître-nageuse, partageant son amour de l'eau avec d'autres. Elle s'entraîne avec des jeunes de 15 à 20 ans au niveau interrégional. C'est important pour elle de garder cette mixité dans le sport entre athlètes ordinaires et "extraordinaires". 

C'est ici, dans cette piscine que je me sens vivante !

Claire Supiot

championne de natation

Cependant, chez Claire, l'appel de la compétition est toujours présent, irrésistible. Déterminée à ne pas laisser la maladie dicter sa vie, Claire retourne à l'entraînement en handisport. Elle est prête à repousser ses limites.

Horizon Jeux Paralympiques de Paris

À l'âge de 56 ans, alors que beaucoup raccrocheraient les bonnets de natation, Claire se lance dans un nouveau défi : les Jeux paralympiques de Paris. Sa détermination est palpable, son programme d'entraînement intensif en témoigne.

Malgré les défis imposés par la maladie, Claire se lève chaque jour à cinq heures du matin pour s’entraîner à la piscine Jean Bouin à Angers. Elle accomplit deux à trois séances par jour, sous l’œil de son coach Jacky Gautier. Au programme, des entraînements dans l'eau, du pilate, de la muscu, des étirements, mais également des séances de kinésithérapie, d’ostéopathie et un suivi nutritionnel rigoureux.

Claire se prépare à affronter les meilleurs athlètes du monde. Chaque coup de bras est un pas de plus vers son rêve de représenter fièrement la France aux JO 2024. Cette aventure est autant physique que mentale, mais Claire respecte une règle : ne pas compromettre son intégrité physique dans sa quête de médailles.

durée de la vidéo : 00h00mn27s
Marc Supiot parle de l'entraînement adapté pour sa sœur. ©Les Nouveaux Jours Productions
L’entraide familiale

Claire aime nager en compagnie de jeunes athlètes. Elle trouve inspiration et motivation dans ce mélange intergénérationnel. Son frère Marc, aussi atteint par la maladie, est son entraîneur et comprend parfaitement les limites et les besoins de sa sœur.

Pendant que Claire fait des allers-retours dans le bassin, il analyse la performance de Claire, lui fait ses retours. C’est toute la famille Supiot qui est embarquée dans l’aventure de Claire, mari, enfants, frère.

Mon frère, c’est le meilleur, car il a cette connaissance de la pathologie en plus de ses compétences d’entraîneur.

Claire Supiot

championne de natation

Ce dépassement de soi, cette envie d’aller chercher ses rêves, Claire Supiot la transmet à travers sa fonction de référente handicap pour le département du Maine-et-Loire depuis cinq ans. "J’accompagne les travailleurs en situation de handicap, je les oriente. Je sensibilise également".

Claire Supiot incarne l'esprit indomptable de l'athlète, déterminé à repousser les limites et à réaliser l'impossible. Son parcours est un hommage à la passion, à la persévérance et à la résilience.

Alors que le monde se tourne vers Paris 2024, les yeux seront rivés sur cette athlète extraordinaire, prête à écrire un nouveau chapitre dans l'histoire du sport. Claire Supiot : un nom qui restera gravé dans les annales de la natation et dans les cœurs de ceux qui rêvent de grandes réalisations

Dans cet épisode inédit de Envie Dehors "Au fil de la Maine", Julie Hattu vous propose également un voyage en kayak avec Adrien Clémenceau, aventurier et guide touristique à Angers, ainsi qu'une séance de pêche au silure, le plus gros poisson d'eau douce avec Julien Mathien, journaliste halieutique.

Voir Envie Dehors ce dimanche 21 avril à 12 h 55 sur France 3 Pays de la Loire

► À voir sur france.tv dans notre collection Envie Dehors !

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Magazine Envie Dehors

Production : Les Nouveaux Jours Productions

Présentation : Julie Hattu

Réalisation : Alexandra Lahuppe et Charles Michaudet

Rédaction en chef : Alexandra Lahuppe

► Retrouvez les épisodes de Envie Dehors sur notre plateforme france.tv