Salon de l'Habitat à Angers : une édition 2020 plus modeste du fait de la crise sanitaire

Le Salon de l'Habitat s'est fermé ce lundi soir au terme des quatre jours de présentation au Parc des Expositions d'Angers. Un nombre d'exposants en baisse et le même constat pour l'affluence, mais les organisateurs sont tout de même satisfaits d'avoir pu maintenir le rendez-vous.

© France Télévisions
Lors des éditions précédentes, le Salon de l'Habitat réunissait environ 300 exposants. Cette édition 2020, sans surprise, n'a pas fait le plein, une quarantaine ont renoncé.

Et, sans surprise également, le nombre de visiteurs est inférieur à ce qu'il a pu être par le passé. Pour atteindre les 20 000 de l'an dernier, il aurait fallu plafonner à 5000 (la jauge maximum réglementaire) chaque jour. Cette édition 2020 se contentera de 14 000 entrées.

Mais au final, peu de "touristes", il semble que ces visiteurs arrivaient avec un vrai projet.  
 

"Les cuisinistes ont très bien travaillé"

"Nous sommes satisfaits d'avoir pu tenir ce salon, avoue Anne Boussion, directrice des salons à Destination Angers, c'est un outil important pour les acteurs locaux de cette filière. Les exposants sont satisfaits du niveau des contacts pris. Les cuisinistes ont très bien travaillé."

Les règles sanitaires étaient strictes, il y avait même des médiateurs qui contrôlaient que les gestes barrières étaient bien respectés. Certains exposants avaient supprimé les tablettes tactiles et les prospectus. Des plaques de plexiglas ont été posées pour séparer exposants et visiteurs. 
 Prochain rendez-vous grand public les 17 et 18 octobre avec Angers Geekfest, un rendez-vous de la pop culture avec jeux vidéo, comics, cosplay, robots, web-séries, science-fiction, musiques, séries télé.... et invités. Ce sera une première.

Le salon du cheval prévu en novembre a été annulé comme 34 autres événements initialement prévus en 2020. 68 autres ont été reportés en 2021. Cela concerne des rendez-vous de différents types et tailles, professionnels ou grand public.
 

Des sous-traitants à la peine

Ce qui a des conséquences pour de nombreuses entreprises sous-traitantes du Parc Expo et du Centre des Congrès d'Angers qui font appel à des prestataires pour chaque événement, qu'il s'agisse d'assurer l'éclairage, la décoration, la sonorisation ou la gestion des parkings. Autant de petites entreprises qui souffrent du contexte actuel.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie