Scania Angers : inquiétudes après l'annonce par le constructeur de poids lourd de supprimer 5 000 emplois dans le monde

5 000 personnes, c'est environ 10 % de l'effectif global de Scania, propriété du groupe allemand Volkswagen. C'est le nombre de licenciements annoncés par le constructeur suédois de poids lourds qui emploie 750 personnes dans son usine à Angers, plus les employés du siège de Scania France.

Le 250 000e camion produit par Scania Angers, janvier 2019
Le 250 000e camion produit par Scania Angers, janvier 2019 © MaxPPP
Selon une dépêche AFP, Scania fragilisé par la crise sanitaire, comme d'autres industries, s'apprête à supprimer 5 000 emplois dans ses différentes unités de production dans le monde. Ce qui représente 10 % de ses effectifs.

Début juin déjà, le PDG du groupe évoquait une telle mesure. Elle vient donc d'être confirmée. "Nous faisons désormais face à la mesure difficile de devoir réduire (les effectifs de) l'entreprise de 5.000 employés au niveau mondial", a déclaré Henrik Henriksson.

Le PDG explique qu'il convient d'adapter la masse salariale afin de renouer avec les bénéfices après les pertes de 55 millions d'euros subies au cours du deuxième trimestre. 

Le chiffre d'affaires est en baisse de 38%. On ne connait pas, pour le moment, le détail de ce plan de suppression d'emplois ni à quelle hauteur il touchera Scania France et son unité de production d'Angers. 

Sur le site angevin, Scania France emploie environ 200 personnes et l'usine de production de poids-lourds 750 personnes.

    
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter