• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Cholet : François Morellet, le maître plasticien de la lumière s'est éteint

© France 3
© France 3

C'était un homme conscient de son talent mais qui avait beaucoup de recul sur son oeuvre. Un artiste qui aimait les néons et le nombre Pi. C'était, car François Morellet est décédé la nuit dernière chez lui à Cholet. L'artiste internationalement reconnu avait 90 ans.

Par Denis Leroy avec Claude Bouchet

>> VIDÉO. Notre rencontre avec Francois Morellet au centre Pompidou, en 2011
Cholet : François Morellet, le maître plasticien de la lumière s'est éteint

Le propos est vif et facétieux à l'image de l'homme, alerte. L'ultime rencontre avec Francois Morellet semble profiter de cette rétrospective devant la caméra. C'était à Paris au centre pompidou, en 2011 à l'occasion de sa dernière grande exposition.

"Réinstallations" faisait la part belle aux oeuvres qui ont assuré la renommée de l'artiste : les néons. Dans les années 60, il conçoit ces oeuvres lumineuses. En tant que peintre et sculpteur, il s'amuse de l'interaction entre le matériau et la forme. Selon l'artiste, le néon peut se marier à la toile ou se déployer dans l'espace public… à condition de respecter des règles.

Car sous des dehors imprévisibles, Francois Morellet était quelqu'un de rigoureux et de minimaliste. Son parcours l’avait conduit de la peinture figurative à l'abstraction géométrique. il y appliquait des systèmes empruntés aux mathématiques et aux effets optiques.  Un style empreint de maîtrise et de liberté, à l'image d'écrivains comme Queneau et Perec dont il se sentait proche et aimait leur penchant pour l’absurde.

D'abord reconnu en dehors de son pays, il est en 2010 le 2ème artiste à concevoir de son vivant une oeuvre pérenne dans un lieu culturel des plus classiques : le Louvre. On lui doit aussi une centaine d'installations dans le monde comme à Nantes par exemple, devant l'entrée du Conseil régional.



Réaction de Louis Bergès, DRAC* des Pays de la Loire

"Le gouvernement vient de saluer une grande figure de l’art français du XXe siècle qui vient de disparaître : François Morellet décédé à Cholet à l’âge de 90 ans. 

Artiste peintre, sculpteur et graveur de renommée internationale, acteur majeur de l’abstraction géométrique et précurseur du minimalisme, François Morellet était choletais de naissance et a vécu dans sa région natale ; il a dirigé pendant de nombreuses années jusqu’en 1976 la société familiale d’industrie textile, devenue à la fin des années 1990 Bébé-confort puis Dorel. 

L’artiste a réalisé dans la région notamment à Nantes des œuvres majeures comme le Portail 0-90° situé à la pointe est de l’Ile de Nantes près de l’Hôtel de région, mais aussi sa création lumineuse baptisée « De temps en temps » qui orne l’immeuble d’Harmonie Atlantique sur le quai Francois Mitterrand.

Il faut également citer l’Angle DRAC néon rouge, qui transperce littéralement le bâtiment de la DRAC des Pays de la Loire que François Morellet conçoit en 1986-1987. Toutes ces oeuvres constituent autant d’oeuvres pérennes du parcours d’art contemporain Estuaire développé aujourd’hui par le Voyage à Nantes."

* Directeur Régional des Affaires Culturelles

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus