Handicap. Yves, paraplégique après un accident de ski, est resté un amoureux de la montagne

Gravir l’Everest était son rêve. La vie en a décidé autrement. Victime d’un accident de ski, Yves Mathelin est devenu paraplégique à l’âge de 34 ans. Lui, le sportif, a dû revoir ses ambitions mais n’a pas abandonné ses rêves. Il a juste fait un pas de côté. Une vie que ce Choletais relate dans son livre "Vivre à tire-d’aile".

"Ce maudit 31 janvier 1989, je me suis avancé sur l’arête de l’Aiguille du midi, skis aux pieds. J’entraînais une équipe pour représenter la gendarmerie à une course médiatique. J’ai dérapé sur une plaque de glace cachée par de la neige fraîche et j’ai chuté sur 200m. J’ai perdu connaissance".

Le réveil est terrible. Yves, le grand sportif, a perdu l’usage de ces deux jambes. Lui, le gamin de Cholet qui, à 17 ans, avait quitté famille et amis pour rejoindre Chamonix et réaliser son rêve : devenir guide de haute montagne. Lui qui s’apprêtait à gravir l’Everest. "J’étais sélectionné dans une expédition internationale pour participer à cette ascension sur le versant chinois".

Tout s’est effondré ce 31 janvier.

Je perdais à la fois mon métier, ma passion, ma liberté de marcher, de grimper

Yves Mathelin

Une difficile reconstruction

L’année qui a suivi a été compliquée, forcément. Une longue hospitalisation à Lyon. Un fauteuil roulant avec lequel il faut réapprendre à vivre. Yves sait malgré tout qu’il a eu plus de chance que certains de ses compagnons de route, comme Gérard, son modèle et ami, mort dans une avalanche sur l’Everest quinze ans plus tôt.

Au moment de son accident, Yves Mathelin a deux filles de 3 et 8 ans. Dans ces moments difficiles, "on se dit que c’est un privilège extraordinaire d’avoir une famille et d’être soutenu par ses enfants et son épouse".

Le retour au sport et à l’engagement

"Ma vie a repris ses droits le jour où j’ai pu m’extraire de ma chaise. Je partais skier pendant 6, 7h par jour, du matin à la fermeture des pistes". Yves se remet au sport avec une chaise d’athlétisme et participe à ses premiers semi-marathons et marathons.

De nouveau je pouvais être résistant, endurant, et garder ce goût de l’effort qui était en moi

Yves Mathelin

Il termine sa formation de pilote d’avion et crée un aéroclub à Annecy. "Et je me suis aperçu qu’il n’y avait pas d’école, de structure, pour le ski assis en France après avoir fait un stage de ski assis en Suisse. J’ai décidé de créer la première structure en France qui s’est ensuite étendue sur toutes les écoles de ski français".

"Je suis paraplégique mais pas malade"

Yves Mathelin a 67 ans aujourd’hui. Il regrette "la double peine" que représente le handicap. "J’ai souvent remarqué qu’on me parlait comme si j’étais malade, alors que je suis paraplégique, donc paralysé des jambes, mais je suis capable de faire beaucoup de choses".

De son accident et de sa résilience, il en a écrit un livre: "Vivre à tire-d’aile".

"Maintenant je fais du vélo allongé. Je me suis lancé dans l’ascension des plus grands cols alpins. J’ai aussi fait l’acquisition d’un avion équipé d’une commande manuelle. Je vais pouvoir survoler les Alpes et voyager à ma guise."

Yves n’a pas gravi l’Everest mais déplacé des montagnes pour continuer à rêver.

►Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables  sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur  france.tv

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité