REPLAY. Municipales 2020 : ce qu'il faut retenir du débat à Cholet

Publié le Mis à jour le
Écrit par FB avec Christine Vilvoisin
Débat des municipales 2020 à Cholet, le 11 mars à 22h sur France 3 Pays de la Loire
Débat des municipales 2020 à Cholet, le 11 mars à 22h sur France 3 Pays de la Loire © France Televisions

Ce mercredi 11 mars, la rédaction de France 3 Pays de la Loire s'est mobilisée pour une nouvelle soirée de débats en vue des Municipales des 15 et 22 mars prochain.

A l'occasion des Municipales 2020, France 3 Pays de la Loire organise des débats dans 11 villes de la région. Avec, chaque mercredi, des focus sur 3 ou 4 villes, jusqu’au premier tour des élections municipales.

Ce mercredi 11 mars, focus sur Cholet, dans le Maine-et-Loire.

► Voir ou revoir notre replay

► Les listes à Cholet

  • Gilles Bourdouleix, Cholet passion
  • Philippe Renaudet, Cholet pour tous
  • Robert Cerisier, Lutte ouvrière
  • Anne Hardy, Cholet autrement
  • Cyrille Jauneault, Demain Cholet
  • Christophe Airaud, Cholet en commun

Quel maire pour Cholet ?

Pour Anne Hardy, tête de liste Cholet autrementPour AH, il faut "donner du pouvoir d’agir aux Choletais dans tous les quartiers et écouter non seulement les Choletais mais aussi les élus. Nous pouvons avoir en tant qu’élu des points de vue différents mais il est important que chaque conseil municipal, chaque conseil communautaire puisse permettre aux élus d’être suffisamment informés, de pouvoir s’exprimer et de décider dans le respect total".

Allusion faite aux méthodes autoritaires reprochées au maire sortant Gilles Bourdouleix, "ce sont des méthodes de direction dans toute collectivité, dans une entreprise, dans une ville. Certains ne supportent sans doute pas le débat et ne veulent pas entrer dans le débat".

La gouvernance, c’est savoir écouter, c’est savoir respecter - Philippe Renaudet

Pour Philippe Renaudet,  Cholet pour tous, "il y a un réel problème. Gérer une ville, ce n’est pas simple (…) maintenant il y a des choses qui ne doivent pas se faire. Des fois on n’entend des choses qui ne sont pas correctes ». Avec sa liste, il propose des référendums "sur les grands sujets".

Beaucoup de Choletais "nous disent qu’ils sont fatigués par cette politique, par cette ambiance, par cette lutte d’ego, par ces débats stériles", explique Christophe Airaud, tête de liste Cholet en commun , "dans les quartiers il y a des gens qui font sécession et qui ne veulent plus aller voter. C’est ces gens-là qu’il faut qu’on aille chercher", avec sa liste il propose "un réel pouvoir de décision, une réelle implication".

Cyrille Jauneault, Demain Cholet, propose de "redonner de la confiance aux citoyens, les mettre au cœur du projet dans les décisions (…) en créant des conseils de quartier, en donnant des budgets participatifs ", "redonner une place à l’opposition, véritablement, lors des conseils municipaux".

Robert Cerisier, le candidat de Lutte Ouvrière, "les problèmes majeurs d’une population ne dépendent pas d’une municipalité, les problèmes majeurs des gens aujourd’hui c’est les salaires, la misère, le chômage de masse".

Les citoyens "nous on est au contact tous les jours avec eux et nous si on a des élus au conseil municipal on sera les porte-paroles des plus démunis et des revendications des travailleurs".
 

Bien vivre à Cholet

Des transports gratuits, une mesure "sociale et écologique" pour Philippe Renaudet.

Christophe Airaud estime qu’il faut prendre en compte tous les transports "piétons, vélos, transports en commun et voitures. Il va falloir réduire la place de la voiture et le bus gratuit vient dans cet ensemble-là".

Pour Gilles Bourdouleix, "la gratuité d’un service public n’existe pas, vous faites passer le curseur de l’usager au contribuable ou vice-versa", "il n’y a pas moins de voitures quand vous mettez les bus gratuits, il y a moins de vélos et piétons".

Anne Hardy préfère "expérimenter de nouvelles formes de mobilité" avec une expérimentation des transports gratuits le week-end pendant six mois.

Cyrille Jauneault, "quand on parle transport, forcément on doit parler d’environnement et de cadre de vie, tout ça est lié avec des déplacements adaptés, avec des véhicules en fonction des besoins".

Je suis pour les transports en commun gratuits pour tous et tous les jours de la semaine  - Robert Cerisier
 

Pénurie de médecins

A Cholet, il manquerait une quinzaine de médecins.

"Pour moi la solution c’est d’avoir une politique nationale qui impose, à un moment donné, à des médecins qui viennent d’être formés grâce à l’argent de la collectivité de s’installer pour un temps, 5 ans par exemple, dans des endroits où nous avons des problèmes de médecins", propose Gilles Bourdouleix, qui souhaite aussi faire appel à des internes.

"Il faut inciter les médecins à prendre des stagiaires, s’appuyer aussi sur les internes, et puis, pourquoi pas, organiser des visites de la ville" propose, de son côté, Philippe Renaudet.

Il faut salarier les médecins pour Christophe Airaud, "le centre municipal de santé permet aux gens les plus pauvres d’avoir accès à la santé au tiers payant. Surtout c’est un système plébiscité par les professionnels parce qu’ils deviennent salariés, ils ont les avantages du salariat et en même temps ils participent à la politique globale de santé de la ville et de l’agglomération".

"Les conditions d’installation sont onéreuses donc il faut impérativement que la ville et l’agglomération accompagnent ces professionnels".

"C’est un travail en commun avec l’ensemble des acteurs du territoire" 
estime Philippe Renaudet qui préconise que des professionnels travaillent ensemble. "On propose une plate-forme générale pour les consultations".

Pour Robert Cerisier, "le système de santé se dégrade, plus généralement, la responsabilité de l’Etat est écrasante" dont la politique est de "faire des économies sur les hôpitaux, sur les Ehpad, sur la médecine".




A Cholet, Gilles Bourdouleix, le maire divers droite a décidé de briguer un 5ème mandat. Il aura face à lui 5 autres listes et sa principale opposante au conseil municipal qui plaide pour une nouvelle gouvernance et une démocratie apaisée dans une ville ou le maire sortant est connu pour ses coups de gueule

Cholet, sous-préfecture du Maine et Loire est l’une des villes moyennes les plus dynamiques de la région sur le plan économique. L'office de tourisme local évoque un surprenant Choletais.

Une ville qui compte plus de 53 900 habitants avec l’un des taux de chômage parmi les plus bas de France à 5,8%. Cholet doit sa prospérité à une industrie forte, portée par quelques entreprises d'envergure nationale voire internationale comme Thales, Vuitton ou Michelin.

Pas étonnant que le maire sortant, le Divers droite Gilles Bourdouleix mette en avant l'économie dans ses axes de travail pour les 6 années à venir.  Sur sa liste Cholet Passion figure d’ailleurs le président du MEDEF du pays choletais. 
 

Une opposition qui réclame une démocratie apaisée

Après un quart de siècle à la tête de la ville, Gilles Bourdouleix, 59 ans, avocat de formation, brigue donc un 5 ème mandat. Ses détracteurs y verront une monopolisation du pouvoir local,  lui la poursuite du travail entamé en 1995.

Connu pour ses coups de gueule et ses dérapages verbaux, le maire sortant se retrouve face à 5 autres  listes. Dans un débat qui porte sur la gouvernance et le rôle du maire, mais aussi sur le manque de médecins et de commerces.

Philippe Renaudet, son ex directeur de cabinet se présente pour la 2ème fois à la tête d’une liste divers droite. Cyrille Jauneault, lui, est le candidat de la République en Marche. A gauche, sa principale opposante, Anne Hardy, se présente pour «"que le conseil municipal ne soit plus un lieu d’humiliation et d’irrespect".

Se présentent aussi Christophe Airaud de la France insoumise et Robert Cerisier de Lutte Ouvrière.

En 2014, Gilles Bourdouleix l’avait emporté au second tour avec plus de 55% des voix.La rédaction de France 3 Pays de la Loire vous donne rendez-vous pour 2 débats en prime-time :
  • Mercredi 11 mars à 21h05, avec les candidats de Nantes – Le Mans – Cholet –Saumur
  • Mercredi 18 mars à 21h05 pour un débat entre-deux tours

Municipales 2020, plus de 200 débats organisés sur les antennes régionales de France 3

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.