Matthieu Orphelin porte parole de Yannick Jadot : "Je serai toujours libre, 100% écologiste"

Publié le
Écrit par Virginie Charbonneau, avec GS
© France 3 Pays de la Loire

Matthieu Orphelin est l’invité de Dimanche en politique cette semaine. Le député écologiste du Maine-et-Loire, ex-LREM, est aujourd’hui porte-parole du candidat écologiste Yannick Jadot à la présidentielle. Il est devenu aussi l'un des plus féroces critiques du Chef de l’Etat Emmanuel Macron.

Echaudé par son échec aux dernières régionales en Pays de la Loire Matthieu Orphelin (il est arrivé 2ème, loin derrière la présidente sortante LR Christelle Morançais). 

Oui, il le reconnait… Mais pas au point d’abandonner le combat politique. Il repart donc en campagne électorale, mais cette fois pour Yannick Jadot. Il en est le porte-parole en chef pour la présidentielle.

Dure mission, quand les sondages montrent que le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts ne décolle pas (il reste très bas, autour de 7-8%).

Et pourtant, l’écologie est au cœur des débats, nationaux et mondiaux, avec la COP26.

Au cœur des débats sociétaux aussi, notamment autour du nucléaire. Yannick Jadot est pour une fin programmée en France « de manière raisonnable, d’ici 15/20 ans ».  Et la proposition de Christelle Morançais de transformer la centrale à charbon de Cordemais en petite centrale nucléaire est rejetée par Matthieu Orphelin.

Autre débat : la limitation de la chasse. La mort la semaine dernière d’un habitant du Maine-et-Loire, tué par un tir de chasse en Ille et Vilaine, relance les polémiques sur le sujet. Yannick Jadot a fait une proposition : interdire la chasse les week-ends et pendant les vacances scolaires. 69% des Français sont pour, et une pétition, en ligne depuis 2 mois, et reprise par le Sénat, a recueilli près de 110 000 signatures. Elle demande l’interdiction de la chasse les mercredis et dimanches.

« Je suis persuadé qu’on va trouver un consensus avec les chasseurs, explique Matthieu Orphelin. J’en ai rencontrés en Loire-Atlantique, favorables à des aménagements. Ils demanderaient par exemple à pouvoir chasser le samedi et le dimanche avant 10h le matin. Pourquoi pas ».

La chasse, le nucléaire… Des propositions thématiques avant la présentation du programme pour la Présidentielle. Pas avant janvier ou février.

Mais pour l’appliquer, encore faut-il être élu… Et les sondages, on l’a dit, ne sont guère engageants pour l’instant pour le candidat écologiste. Ira-t’il jusqu’au bout ? Oui affirme Matthieu Orphelin. Pas question de s’effacer comme en 2017 derrière le candidat socialiste (à l’époque Benoit Hamon. Il avait fini à 6,3% au 1er tour de l’élection présidentielle).

Mais la réalité de novembre risque de ne plus être celle de janvier, si les sondages s’obstinent à laisser Yannick Jadot et Anne Hidalgo (créditée de 4 à 5% des intentions de vote) aussi bas dans les sondages. Car si l’un et l’autre sont en-deça des 5%, pas de remboursement de frais de campagne.

Pire encore, les législatives s’annonceraient comme une bérézina électorale pour les socialistes et les Verts, dont les partis, comme les autres, vivent en grande partie des subventions publiques liées à ce scrutin.

Matthieu Orphelin lui-même sera-t’il candidat pour un second mandat ? « Je n’ai pas encore pris ma décision. Je le ferai en début d’année ». On a du mal à le croire, mais il affirme et répète qu’il réfléchit à se représenter. En tout cas une question se posera s’il devait y aller : sous quelle étiquette ? Il n’est plus encarté à la République en marche depuis début 2019, et n’a pas repris son adhésion à Europe Ecologie-Les Verts, qu’il avait quitté en 2012… Pas de réponse claire sur le sujet, si ce n’est cette formule : « je serai toujours libre, 100% écologiste. La politique telle que je la fais, ce n’est pas une politique d’étiquette, c’est une politique de combat permanent ».

Voir l'émission : 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.