La Nuit du Film en Pays de la Loire : “Minéral” de Marc Picavez

"Minéral" réalisé par Marc Picavez et tourné dans la vallée du Layon / © Anaïs Crusson / France Télévision
"Minéral" réalisé par Marc Picavez et tourné dans la vallée du Layon / © Anaïs Crusson / France Télévision

Lundi 10 février et lundi 2 mars, France 3 Pays de la Loire vous propose une programmation inédite de films documentaires et de fiction réalisés, tournés ou produits dans la région, en partenariat avec La Plateforme, Pôle Cinéma et Audiovisuel des Pays de la Loire.

Par Claude Bouchet

Minéral
Un documentaire de 28 minutes réalisé par Marc Picavez et produit par Creative Corner


Au fil des saisons, Jo, Jules et Tania façonnent des vins singuliers en harmonie avec la vallée du Layon quelque part en Anjou. Ecrit initialement comme une fiction, Minéral s’est peu à peu mué en documentaire lors de ses repérages, au moment où Jo transmet son exploitation à son fils Jules.
Cela donne un étonnant documentaire où il est question de géologie (nous sommes sur l’une des dernières failles du massif armoricain) de savoir-faire précieux et engagé autour du cépage chenin. Au moment où Jo s’apprête à passer le relais à Jules et à Tania sa compagne venue de Montréal, tout ne s’annonce pas comme pour le millésime sous les meilleures auspices...
© Creative Corner
© Creative Corner
 

Une fiction qui devient documentaire

Au départ, "Minéral" devait être une fiction. Marc Picavez cherchait un domaine pour un scénario écrit autour de la transmission d’un vignoble d’un père à son fils.  La rencontre avec Jo Pithon, vigneron installé à Saint Lambert du Lattay a tout changé. Ce spécialiste de la vallée du Layon a enseigné beaucoup de choses à son fils Jules sur ses vignes, le rapport à la nature aux sols et sous-sols de ce coteau du Treil.

En décidant de partir à la retraite, le passage de relais devenait réalité. L’idée de fiction était abandonnée au profit d’un documentaire sur l’histoire qui s’écrivait réellement.

 

  

 Maintenir et faire grandir l’image d’un domaine est un travail de tous les jours 

 Marc Picavez réalisateur de "Minéral"

L’amour et la passion ne suffisent pas pour reprendre un vignoble


Jo est un passionné. Il a racheté ce coteau en jachère à 25 propriétaires. Il lui a fallu beaucoup de travail pour le replanter en vigne. Sur cette terre caillouteuse, pentue, un soin tout particulier est apporté à la plante, à la liane, aux raisins à tout ce qui naît entre ces pierres. Cette vigne produit peu des vins très singuliers, très minéraux, cotés mais difficiles à produire. C’est tout ce savoir qu’il a  transmis à Jules et à sa petite amie Tania venue le rejoindre.

Pour gérer un vignoble, il faut de l’amour de la passion mais cela ne suffit pas. Les aléas climatiques, l’exigence de qualité, maintenir et faire grandir l’image d’un domaine auprès des sommeliers de grands restaurants, les contraintes de l’export représentent un travail de tous les jours.  D’ailleurs, depuis le tournage, les choses ont bougé, deux années de gel ont fragilisé l’exploitation et sa reprise. Le domaine a changé de nom et Jules et Tania sont désormais séparés.
 


Le réalisateur  Marc Picavez écrit son premier scénario au lycée et remporte le concours national des Scénarios sur la drogue avec le court-métrage "C’est presque terrible", réalisé par Lionel Mougin et produit par Telema. Parallèlement à des études d’anthropologie, il réalise un premier film dans les banlieues de Dakar intitulé "Bul déconné" Ce film, primé à Dakar, Montréal, Ouidah et San Francisco, est le fruit d’une collaboration avec Massaër DIENG. Marc développe ensuite des projets en solo comme France-Brésil et autres histoires… (2007), primé dans plusieurs festivals, "Agosto", qui obtient en 2010 le Prix Qualité du CNC, et "Le monde est derrière nous", qui reçoit plusieurs prix en festivals.

Marc explore ensuite et pour la première fois le terrain de l’installation avec son exposition personnelle Seamen’s Club produite par le LIFE (Lieu International des Formes Emergentes) de Saint-Nazaire. Cinq installations vidéo monumentales et multi-écrans dédiés aux marins de commerce et à l’univers portuaire. En 2016, Marc réalise  le documentaire "Sea is my country", qui est coproduit avec Arte France et "Minéral"
  
Depuis ce film  Marc travaille sur des projets de long métrages et de documentaires dont "Nouveau Monde" pour France 3 Pays de la Loire, tout en continuant la réalisation de courts-métrages

 

Sur le même sujet

Les + Lus