Saint-Pierre-Montlimart pourrait voir renaitre ses mines d'or

En 2014, l'Etat avait donné son feu vert à des explorations du sous-sol dans 33 communes des Mauges pour trouver de l'or. Au regard de l'histoire, l'idée n'est pas des plus saugrenues puisque c'est dans cette région qu'était extrait l'or, il y a près d'un siècle. 

Par Fabienne Béranger

Avant d'imaginer remonter de nouveau le précieux métal, il faut creuser. Le carotage a débuté il y a quelques mois... Pas encore d'or à l'horizon, mais de la pierre qui permet d'y croire.
"La roche qu'on va rechercher ce sont des veines de quartz assez grosses", explique Jérôme Gouin, chef de projet, "parce qu'on sait que, dans la région, c'est dans ces veines de quartz qu'on va avoir potentiellement l'or et l'argent que l'on recherche"

Traquer l'or sur la petite commune du Maine-et-Loire n'a rien à voir avec le hasard. A l'époque gallo-romaine, les légionnaires qui venaient combattre les gaulois se payaient en or, celui de Saint-Pierre Montlimart.
En 1905, la compagnie des mines de la Bellière s'installe... Au plus fort de l'activité, 750 ouvriers travailleront à remonter les filons d'or. La commune voyait arriver de la main d'oeuvre de partout.

"Saint-Pierre -Montlimart a été une petite Europe", racontait en février 2014 Joseph Brevet, historien amateur à Saint-Pierre- Montlimart , "mais il y avait quand même une scission très forte entre la population d'origine, agricole à 90% et ces mineurs qui arrivaient là"

En 1952, les mines de la Bellière ferment leurs portes. 65 ans après, les documents de ce passé prospère sont rassemblés à la mairie. Un passé que l'on aimerait bien voir renaître.
L'ancien site est devenu les locaux d'un grand fabricant de chaussures. Mais le sol pourrait rendre au territoire sa richesse... Une mine qui fut jadis la deuxième mine aurifère de France.

Sur le même sujet

Eolienne couchée par la tempête à Bouin

Près de chez vous

Les + Lus