Maine-et-Loire : législative partielle, on vote dimanche 20 septembre sur la 3ème circonscription de Saumur nord

Traditionnellement favorable à la droite, la 3e circonscription de Saumur nord peut-elle changer de bord politique à cause de la multitude des candidatures à droite ? Trois candidats de centre droit et deux d’extrême droite sont sur la ligne de départ face à une gauche unie.

7 candidats pour un fauteuil ! Pas moins de cinq candidats à droite, et deux à gauche, veulent prendre la suite de Jean-Charles Taugourdeau, qui a dû abandonner son mandat de député une fois élu maire de Beaufort.
L'ex-député durant 18 ans, a pesé de tout son poids pour que l'investiture du parti Les Républicains revienne à son assistante parlementaire.
 

Cinq candidats à droite

Et Anne Laure Blin a choisi comme suppléant si elle est élue, l'ancien titulaire du siège Jean-Charles Taugourdeau.
Alors forcément on parle de parachutage ! "Il n'y a absolument pas de parachutage dans ma candidature en revanche il y a une vraie installation. Le territoire, je le connais depuis 10 ans je suis là, ici, sur le territoire au côté de tous les gens qu'on a aidé avec Jean-Claude Taugourdeau, et c'est ce que je veux poursuivre parce que je le peux".

Guy Bertin dénonce un petit arrangement entre amis. Maire de Neuillé depuis vingt ans, Président du SIUP Blou-Neuillé, Président de la Communauté d'agglomération Saumur Loire Développement, il est soutenu par La République en Marche, et revendique son ancrage local : "Aujourd'hui se mettre en retrait et parachuter quelqu'un de Paris c'est vrai que c'est quelque chose qui est mal compris par le territoire. Et quand on discute avec les habitants, puisque je vais à la rencontre des 78 communes du territoire pour y échanger, écouter".

Au Nord-Est de l'Anjou cette circonscription, rurale, a toujours élu un député de droite.
Et c'est justement ces terres, que laboure aussi ce troisième candidat. Ancien agriculteur, Adrien Denis met en avant un pédigrée de défenseur de la ruralité. "Je suis un candidat ancré dans mon territoire. Je suis élu depuis 2001, je suis maire depuis 2008 et j'ai envie de représenter ce monde rural que je connais bien dans lequel je vis, je suis né à Angers, j'ai toujours vécu dans le Beaugeois" affirme-t-il.
 



Patrice Lancien avait obtenu plus de 12 % des voix, aux législatives de 2017, il est le candidat du Rassemblement National. Pour l'emporter cette fois, son programme met en avant les classiques de son parti, immigration et sécurité. Mais pas seulement : "l'écologie n'appartient pas à un parti, l'écologie appartient à tous les français et aujourd'hui on fait de l'écologie punitive, on taxe, on taxe le gasoil, on va monter des éoliennes qui fabriquent de l'électricité à 80 euros le mégawatt".

Mais le candidat d'extrême-droite a lui aussi un dissident. Activiste identitaire, Jean-Eudes Gannat juge son concurrent du RN trop timoré ! "Je pense qu'il vaut mieux un député non inscrit qui serait comme Marion Maréchal Le Pen, qui a peu de marge et manœuvre, mais qui est véritablement le porte-voix de la droite et des patriotes, à un député qui serait tenu par Marine Le Pen a une certaine langue de bois, et a une certaine retenue sur certains sujets" !
 

Deux candidats à gauche

La division à droite, dans son fief, pourrait faire les affaires de la gauche, qui présente seulement deux candidatures. Ainsi le Parti Gadical de Gauche-Centre gauche de Maine-et-Loire apporte son soutien au duo Daphné Raveneau (EELV) et Ludovic Lautrain (PS). 
Enfin, Patricia Peillon, postière de profession, sera la candidate de Lutte Ouvrière, elle sera suppléée par Bernard Mougey.

Ils sont donc 7 sur la ligne de départ. Pour convaincre les 71 000 électeurs, de la 3ème circonscription de Maine-et-Loire. Le premier tour de cette législative partielle aura lieu le 20 septembre, le second tour le 27 septembre.
 
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité